Ultimate magazine theme for WordPress.

À Sterpenich – Cinq nouvelles enseignes ouvertes à côté d’IKEA

24

Bientôt 13 ans après son arrivée à deux pas du Grand-Duché, à Sterpenich, le long de l’autoroute E411 reliant Arlon à Luxembourg, IKEA Belgium a inauguré, ce mercredi matin, une nouvelle zone de surfaces commerciales de 10 000 m² partagées par cinq enseignes: Extra (aménagement de la maison, cosmétique et entretien), Intersport, Light Gallery (luminaires), Maisons du Monde (meubles et objets de décoration) et Plum’Art (literie).




Le poste frontière de Sterpenich n’a plus de toit



«Au départ, nous étions contre ce projet, car il y a suffisamment de surfaces commerciales en dehors du centre-ville», a rappelé lors de l’inauguration, Vincent Magnus, bourgmestre d’Arlon. «Nous avons été favorables quand le promoteur a limité le choix de ses enseignes à l’équipement de la maison. Après, je ne suis pas là pour régler les problèmes qui pourraient se présenter entre de grandes enseignes sportives de part et d’autre des trois frontières. Là où je serai attentif, c’est si ces grandes surfaces se transforment en chancre à l’avenir. D’ici là, il faut laisser jouer la concurrence».

«Complémentarité»

Une très grande concentration de zones commerciales au Luxembourg, en Belgique et en France qui ne semble pas inquiéter, pour le moment, les premiers clients de l’Arlon Retail Park. «C’est nouveau, alors nous sommes très curieuses de voir ce qu’il y a ici», reconnaissent Anna et Hélène de Pétange. «C’est très près de chez nous et c’est pratique pour se garer. On profite également de la proximité d’IKEA. C’est bien parti pour nous plaire».

Alors qu’ils peaufinaient encore les derniers préparatifs, l’ensemble des responsables des cinq nouvelles enseignes nous ont confirmé l’attrait de la zone de par la proximité d’IKEA et de l’autoroute reliant Bruxelles à Luxembourg. «Ce même type de projet a déjà fait ses preuves à Mons, dans le Hainaut, et à Hasselt, dans le Limbourg, nous sommes persuadés que cela va fonctionner en toute complémentarité avec les commerces qui existent déjà à Arlon et dans les pays limitrophes», nous-a-t-on indiqué avec optimisme.

(Frédéric Lambert/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires