Ultimate magazine theme for WordPress.

ACCIDENTS/FETE DE RAMADAN : trois morts, selon la police

52

Comme à son habitude, la police guinéenne a dressé un bilan des accidents de circulation à l’occasion de la fête de ramadan d’il y a deux jours. A l’arrivée, selon le commissaire divisionnaire, Mory Sangaré, chef section de la police judiciaire et statistiques des accidents à la Direction nationale de la police routière, les accidents consécutifs à la fête de cette année ont causé trois morts et des blessés.

 «De Conakry à Yomou, nous avons enregistré au total 6 cas d’accidents, notamment 4 cas dans la zone spéciale de Conakry », a tout d’abord déclaré Mory Sangaré. Selon lui, des 4 accidents enregistrés dans la capitale guinéenne, un a causé la mort d’une personne, précisément devant l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry. Poursuivant son compte-rendu, le commissaire a aussi notifié 2 cas d’accidents enregistrés à Dubréka, précisément à Tanènè. « Le premier, dit-il, implique un enfant âgé de 4 ans qui a été fauché par une moto alors qu’il tentait de traverser la route.  Le second, ce sont deux motos qui ont fait une collusion et l’un des conducteurs est mort juste avant les 4 ponts ».


Au nombre des causes de ces accidents, selon la police routière, on a le manque d’entretien des engins roulants, l’imprudence et l’indiscipline des chauffeurs en général et des conducteurs de moto en particulier.

Balla Yomboun

Print Friendly, PDF & Email
commentaires