Ultimate magazine theme for WordPress.

ADMINISTRATION: lancement des activités de l’ENA

11

Les  activités de l’Ecole nationale d’administration  de Guinée (ENA) ont été officiellement lancées ce lundi 10 septembre 2018. Plusieurs membres du gouvernement ont assisté à la cérémonie. C’est le ministre d’Etat en charge l’Environnement  et des Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, représentant le premier ministre, qui a présidé la rencontre tenue dans un complexe hôtelier de la place.

Dans son intervention de circonstance, le ministre de la Fonction publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’administration,   Billy Nankouma Doumbouya a rappelé les objectifs visés par la création de  cette école : « …les objectifs  se résument à deux dimensions fondamentales. La première est une dimension d’expertise qui exige une logique généraliste et interministérielle. Elle prône l’expertise dans tous les sens essentiels de l’action publique. La deuxième est une dimension de management public, qui est basé sur la démocratisation de l’accès à la fonction publique et la professionnalisation de la formation des hauts fonctionnaires qui s’effectue dans les domaines spécifiques ».

 Les enseignements prévus, selon lui, visent à  doter  les jeunes administrateurs des attitudes et des capacités de leadership,  de pilotage stratégique du développement, de planification du management public et d’utilisation d’approches méthodologiques, afin de mieux qualifier l’action publique. «  L’ENA vise à favoriser l’émergence d’une nouvelle génération d’administrateurs dans le but non seulement de mieux qualifier l’action publique guinéenne, mais également  d’assurer la relève des managers publics en voie de faire valoir leurs droits à la retraite », a-t-il dit.

Présidant  la cérémonie de lancement, le ministre d’Etat, Oyé Guilavogui, a indiqué que la création de l’ENA représente un tremplin pour  le renforcement des capacités. « …j’ai bon espoir que cette première formation de master d’excellence en administration publique, ainsi que celles qui suivront répondront à nos attentes… », a-t-il déclaré.


Selon une information complémentaire, le  programme de formation financé par le budget national est inspiré de l’ENA du Québec. Il s’étendra sur une durée de  24 mois. La première promotion est composée  de 32 jeunes administrateurs issus des différentes administrations et  institutions  du  pays.

Rappelons que la mission principale de  l’ENA, dont les infrastructures  sont prévues  sur un site de kenendé dans la préfecture de Dubreka,  est de recruter, de former les hommes et les femmes qui feront vivre les administrations en leur transmettant l’éthique du service public fondée sur des valeurs de responsabilité, de neutralité, de performance et de désintéressement.

Balla Yombouno

Print Friendly, PDF & Email
commentaires