Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Grégory – La garde à vue de Murielle Bolle sera réexaminée

12

La Cour de cassation a décidé mardi de transmettre au Conseil constitutionnel une question prioritaire de constitutionnalité (QPC) relative aux droits des mineurs soulevée par Murielle Bolle, personnage clé de l’affaire Grégory.

La haute juridiction a jugé «sérieuse» la question posée par la défense de Mme Bolle, qui attaquait notamment une ordonnance de 1945 relative à l’«enfance délinquante» en vigueur à l’époque, estimant que ses droits fondamentaux n’avaient alors pas été respectés.

(L’essentiel/afp)

commentaires