Ultimate magazine theme for WordPress.

Affaire Ramadan – Un faux témoin clé condamné à la prison

15

Un témoin qui avait affirmé auprès de la justice avoir été menacé d’une plainte pour viol par Henda Ayari, accusatrice de l’islamologue suisse Tariq Ramadan, a été condamné à dix mois de prison ferme. Il doit également être jugé dans une autre affaire en 2019, a-t-on appris samedi de source policière.

Ce témoin, un fonctionnaire assermenté, avait raconté, dans une attestation datée du 27 novembre 2017 transmise à la justice, avoir rencontré Mme Ayari en mars 2013. Celle-ci cherchait alors à obtenir des conseils juridiques dans le cadre de problèmes professionnels. Elle lui aurait alors fait des avances et l’aurait menacé quelques jours plus tard de porter plainte pour viol contre lui s’il ne consentait pas à avoir une relation sexuelle avec elle.

Condamné pour faux

Selon une source policière, ce témoin, un ancien douanier de 44 ans, vient d’être condamné à 10 mois de prison ferme pour faux. Il est par ailleurs mis en cause dans une affaire de viol ainsi que dans une affaire de séquestration et d’extorsion de fonds en compagnie d’un ancien mercenaire. Arrêté par la police en 2015, il doit être jugé pour ces faits aux assises en 2019.

Tariq Ramadan, 55 ans, est incarcéré depuis sa mise en examen le 2 février pour «viol» et «viol sur personne vulnérable», après les plaintes de Mme Ayari, une militante laïque et ancienne salafiste, ainsi que d’une autre femme surnommée Christelle dans les médias. Une troisième femme, Mounia Rabbouj, l’accuse également de viols et l’islamologue a été placé sous le statut de témoin assisté dans ce volet. En Suisse, une quatrième femme a déposé plainte pour viol contre lui.

(L’essentiel)

commentaires