Ultimate magazine theme for WordPress.

Alerte au Brésil – Un autre barrage minier risque de céder au Brésil

95

L’alerte a été donnée face à un risque de rupture imminente d’un autre barrage minier dimanche à Brumadinho, dans le sud-est du Brésil, où la rupture d’un premier barrage a fait au moins 34 morts et quelque 300 disparus, ont annoncé les pompiers et l’entreprise minière Vale. La compagnie minière Vale a indiqué dans un communiqué avoir actionné les alarmes à 5h30 après avoir «détecté une hausse des niveaux de l’eau dans le barrage VI», structure qui fait partie de la mine Corrego do Feijao, dont le barrage I s’est rompu vendredi.

Les pompiers ont indiqué de leur côté avoir entamé l’évacuation des villages voisins. «Dès que l’alarme a été lancée, les pompiers ont commencé à évacuer les villages les plus proches du barrage», a indiqué à la presse le chef du corps des pompiers local, Pedro Aihara. En raison de ces opérations d’évacuation, qui suivent le protocole prévu, les opérations de recherche d’éventuels survivants de la coulée de boue de vendredi restent suspendues, a ajouté le chef des pompiers.

«Toute notre attention se porte sur l’évacuation», a-t-il souligné en précisant que la zone dite du Parque da Cachoeira, qui compte une vingtaine de maisons, était une source de préoccupation particulière. Les recherches d’éventuels survivants avaient déjà été suspendues samedi pour la nuit. Le dernier bilan officiel de la catastrophe faisait état de 34 morts, 23 blessés hospitalisés et près de 300 disparus, dont 250 employés de l’entreprise minière ou de sous-traitants.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires