Ultimate magazine theme for WordPress.

Après Apple, Amazon atteint les 1000 milliards de dollars de capitalisation boursière

18

Un mois après Apple, c’est au tour d’Amazon de dépasser les 1 000 milliards de dollars de capitalisation boursière. Mardi, la firme de Jeff Bezos a vu son titre grimper jusqu’à 2 050,50 dollars, lui faisant passer le fameux cap. L’action s’est ensuite repliée à 2 039,51 dollars à la clôture de la Bourse, mais les analystes sont confiants dans la capacité d’Amazon à maintenir cette capitalisation.

Pourtant, si Amazon a su bénéficier de la confiance des investisseurs, pendant des années, l’entreprise n’a enregistré que de minces bénéfices, privilégiant les investissements. Amazon a développé ses centres de distribution, acheter d’autres sociétés, investi dans de nouvelles technologies.

Amazon vendeur de présent… et de futur

Une stratégie qui s’avère payante. Amazon emploie aujourd’hui plus de 550 000 personnes et capte 49% des transactions en dollars dans le secteur de l’e-commerce pour un chiffre d’affaires annuel de 178 milliards de dollars selon le New York Times. L’entreprise peut aussi s’appuyer sur sa stratégie de diversification. À titre d’exemple, sa division dédiée au cloud, Amazon Web services, représente la plus grande partie de son bénéfice d’exploitation. Quant à son service Prime, il a franchi la barre des 100 millions d’abonnés en avril dernier.

Ces éléments expliquent en partie pourquoi Amazon a commencé à voir ses bénéfices augmenter. Au deuxième trimestre, l’entreprise a ainsi enregistré un bénéfice net de 2,5 milliards de dollars contre 197 millions de dollars sur la même période de 2017. Amazon atteint donc une capitalisation boursière proche de celle d’Apple mais en enregistrant des bénéfices beaucoup moins importants. En effet, la magie d’Amazon, c’est aussi sa capacité à faire rêver: livraisons par drone, brevet pour créer un système d’entrepôts volants… L’entreprise vend aussi le futur.

commentaires