Ultimate magazine theme for WordPress.

Aux États-Unis – Melania est à la frontière avec le Mexique

80

Le président américain Donald Trump a annoncé jeudi que son épouse Melania se trouvait à la frontière avec le Mexique, où elle doit visiter plusieurs centres d’accueil d’immigrants en pleine polémique sur la politique de zéro tolérance de son mari. La Première dame doit notamment se rendre dans un centre où sont hébergés des enfants et sur un site des garde-frontières. Elle se trouve à McAllen au Texas, où elle s’est posée à 10h50 (17h50 au Luxembourg) sous une pluie battante qui a forcé à un léger changement dans le déroulement du programme. Le ministre de la Santé et des Services sociaux Alex Azar l’accompagne pour ce déplacement tenu secret jusqu’à leur atterrissage.

Le centre pour enfants, Upbringing New hope Children’s Chelter, accueille actuellement une soixantaine de mineurs âgés de 5 à 17 ans, originaires du Honduras et du Salvador. Selon un haut responsable, la plupart sont des adolescents et adolescentes qui sont arrivés aux Etats-Unis sans être accompagnés d’adultes. Seuls six ont été séparés de leurs parents, a précisé cette source. Une violente controverse a éclaté, y compris à l’étranger, après la révélation que plus de 2 300 enfants avaient été séparés de leurs parents entre le 5 mai et le 9 juin.

Ils ont été placés dans des centres –parfois à des milliers de kilomètres– après la décision de Donald Trump en avril d’appliquer une politique de «tolérance zéro» en matière d’immigration pour tenter de dissuader les candidats à l’exil aux Etats-Unis. Le milliardaire républicain a finalement fait volte-face mercredi en signant un décret mettant fin aux séparations systématiques.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les derniers commentaires

commentaires