Ultimate magazine theme for WordPress.

Bibliothèque géante – La Finlande s’offre un «salon pour la nation»

46

Qu’offrir au pays le plus alphabétisé du monde pour son centenaire? Une bibliothèque! Et voilà la Finlande dotée d’une bibliothèque centrale ultramoderne à Helsinki, nouveau «salon pour la nation». Pensée depuis vingt ans, elle ouvre officiellement ses portes le 5 décembre, point final d’un an de festivités pour célébrer le centenaire de la nation nordique.

Cette énorme structure ondulante en bois et en verre, en plein centre-ville, contraste face à l’austère bâtiment du Parlement. Conçue par le bureau finlandais ALA Architects, elle est recouverte de 160 kilomètres d’épicéa finlandais. Nommée Oodi («ode» en finnois), la nouvelle bibliothèque est destinée à promouvoir la connaissance, l’apprentissage et l’égalité. À l’intérieur, 100 000 exemplaires de livres seront à la disposition du public. Mais le lieu cible aussi d’autres amateurs de culture et de technologie, avec ses studios de musique, ses salles de montage de film, son cinéma et la mise à disposition d’imprimantes 3D et de découpeuses laser, à l’accès absolument gratuit.

«Oodi donne une idée moderne de ce que signifie être une bibliothèque», explique Tommi Laitio, responsable de la culture et des loisirs à la mairie d’Helsinki. «C’est une maison de la littérature mais c’est aussi une maison de la technologie, de la musique, du cinéma, et une maison de l’UE. Et je pense que tout cela combiné s’associe à l’idée d’espoir et de progrès», poursuit-il. Signes de ce progrès en marche: l’armada de robots à qui est confié le déplacement des livres au sein du bâtiment. Semblables à de petits chariots gris, ils se meuvent à l’intérieur et à l’extérieur des ascenseurs, contournant personnes et meubles. Les robots deviendront un spectacle familier pour les 10 000 visiteurs attendus à la bibliothèque quotidiennement.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires