Ultimate magazine theme for WordPress.

[#BitcoinLes10ans] Zoom sur 4 startups blockchain portées par des entrepreneurs français

9

Le 31 octobre 2008 naissait le bitcoin, la première monnaie virtuelle décentralisée. Cet anniversaire est également l’occasion de revenir plus généralement sur les projets qui s’appuient sur la blockchain. Zoom sur quatre d’entre eux, portés par des entrepreneurs français.

Ledger, référence des solutions de sécurité pour les applications liées à la blockchain

Lancée en janvier 2015, Ledger s’est imposée comme l’une des solutions de référence en matière de stockage de bitcoins. De nombreux tests positionnent le Ledger Nano comme l’une des meilleures clefs de stockage, face notamment à son concurrent Trezor. En début d’année, Ledger annonçait avoir commercialisé plus d’un million de ses wallets depuis sa création.

Éric Larchevêque, CEO de Ledger

«Ledger se base sur la technologie carte à puce pour stocker de façon sécurisée la clé privée et effectuer une signature cryptographique à l’intérieur de cette clé privée. Ledger stocke les données privées dans une puce impénétrable, comme les banques avec les cartes de crédit, et qui, à la demande de l’ordinateur sur lequel est connectée la carte à puce, effectue la signature pour valider un paiement. A aucun moment, la clé privée ne sera exposée à l’intérieur de la mémoire de l’ordinateur afin de garantir la sécurité pour l’utilisateur», explique son CEO Eric Larchevêque que nous avions rencontré fin décembre lors de l’émission le « Débrief de la semaine« .

Depuis, la licorne française noue également des partenariats avec de grands groupes, à l’instar de celui signé avec Engie afin de renforcer la sécurité autour de ses boîtiers de traçabilité d’énergie renouvelable. D’autres partenariats dans différents domaines d’activité devraient suivre. D’ailleurs, Ledger qui emploie déjà 170 personnes à Paris, New York, Hong Kong et Vierzon (Cher) a annoncé l’ouverture d’une nouvelle usine en 2019 à Vierzon. Celle-ci sera accompagnée d’une centaine d’embauches.

LGO Exchange, créer une plateforme d’échange de cryptomonnaies plus transparente

Quel est le projet de LGO Exchange (ex-Legolas Exchange) ? Créer une plateforme entièrement réglementée pour acheter, vendre et échanger des crypto-actifs. Portée par les entrepreneurs français Frédéric Montagnon, Julien Romanetto et Ouziel Slama, le lancement de la plateforme a notamment été portée par une ICO en début d’année. « LGO crée un nouveau protocole de blockchain décentralisé qui garantit une transparence totale et empêche toute manipulation en amont et sur le marché », détaille l’entreprise. Pour cela, LGO explique combiner des fonctionnalités d’architectures centralisées et décentralisées afin d’exploiter le meilleur des deux mondes: «prise en charge immédiate, authentification forte, simplicité, ainsi que transparence et équité».

Frédéric Montagnon, co-fondateur de LGO Group.

Depuis, le groupe s’est étendu pour également lancer LGO Markets, une plateforme d’échange de crypto-actifs dédiée aux investisseurs institutionnels. «Notre clientèle est 100% institutionnelle. La majorité de nos clients sont des entités qui gèrent de l’argent de manière professionnelle (courtiers, hedge funds, family offices et autres gestionnaires d’actifs)», explique l’entreprise. Enfin, à ce portefeuille de services s’ajoute LGO Launch, une agence de publicité et de marketing qui fournit des services spécialisés dans la communication visant la communauté « blockchain ».

LGO Group a son bureau commercial à New York et son bureau technique à Bordeaux, en France.

Starchain Capital, le fonds de Cyril Paglino entièrement dédié au secteur de la blockchain

En septembre 2018, Cyril Paglino a à son tour officiellement fait son entrée dans le monde de la blockchain avec le lancement de Starchain Capital, un fonds d’investissement dédié au secteur des crypto-actifs, protocoles décentralisés, et autres projets utilisant la blockchain.

Et le jeune entrepreneur a de l’ambition pour ce fonds d’investissement. La structure créée un an plus tôt compte déjà une dizaine de millions de dollars sous gestion et prévoit de lever 20 millions de dollars au cours des 12 prochains mois.

Parmi les premiers investissements de Starchain Capital, on peut citer Orchid Lab, un navigateur web décentralisé, FOAM Protocol, un protocole GPS décentralisé, ou Basis, un « stable coin » créé par des anciens de Google. Les tickets moyens d’investissement varient entre 100 000 dollars et 500 000 dollars, et le fonds souhaite investir dans une dizaine de projets par an.

Retrouvez l’interview de Cyril Paglino réalisée par FrenchWeb lors de l’annonce du lancement officiel de Starchain Capital.

Talao, la blockchain pour faire bouger le recrutement des freelances

Talao est persuadé que la blockchain peut révolutionner le recrutement des freelances. «Ce que nous proposons comme modèle, ce sont trois choses qui sont possibles uniquement parce qu’il y a la blockchain et que nous allons créer notre propre token», nous expliquait Nicolas Muller, CEO, dans une interview accordée en avril.

Nicolas Muller, CEO de Talao

Ainsi, basée sur Ethereum, le modèle de Talao repose sur trois piliers selon ses fondateurs : proposer un service sans intermédiaire et sans commission, où les entreprises et les talents entrent directement en relation d’affaire, permettre aux talents de reprendre possession de leur réputation professionnelle, de certifier leurs compétences sur la blockchain et de stocker les certificats dans un coffre-fort numérique accessible grâce à son token dédié, et enfin, redonner la gouvernance aux utilisateurs, grâce à un système de vote.
L’ambition de Talao? Devenir un des leaders mondiaux du travail en freelance dans 10 secteur d’activité d’ici deux ans.

Talao est dirigé par ses trois co-fondateurs, Nicolas Muller, Thierry Thevenet et Denis Lafont-Trevisan qui avaient créé ensemble la web agency Fi Système dans les années 2000, et eMindHub en 2015, une plateforme centralisée qui permet aux entreprises du secteur aéronautique et spatial d’accéder à un vivier de 30 000 experts à travers le monde. Talao est justement la mutation d’eMindHub vers un modèle décentralisé sur la blockchain

Cet été, Talao a levé 7 300 ethers, soit environ 2,6 millions d’euros à l’époque. Il s’agit d’une étape dans l’ambition de Talao de lever au total 60 millions de dollars en ICO d’ici 5 ans.

commentaires