Ultimate magazine theme for WordPress.

Buzz – Quatre heures d’attente? Elle fait un clip et le buzz

12

Manquer et devoir attendre son prochain avion est une vraie plaie pour les passagers en transit, surtout lorsqu’il faut trouver une occupation pour tuer plusieurs heures d’attente. Certaines personnes en profitent pour se reposer, d’autres pour lire ou pour tester tous les restaurants de l’aéroport. En somme, tous les moyens sont bons pour faire en sorte que le temps passe plus vite jusqu’à l’embarquement.

Cette semaine, Katie Gould n’a pas eu de chance, elle a loupé son avion à l’aéroport international d’Atlanta. Le vol suivant décollant quatre heures plus tard, la jeune étudiante en droit a donc choisi de s’occuper de manière originale en tournant un clip de danse sur la musique «You Make My Dreams» de Daryl Hall et John Oats, une chanson rock des années 80.

Katie en a profité pour transformer plusieurs parties de l’aéroport américain en piste de danse: salle d’attente, kiosque, restaurant, escalier roulant, même le métro de l’aéroport y est passé. L’étudiante a aussi réquisitionné son chat Bowie, son «pote de voyage» comme elle l’appelle sur Twitter. Elle a même réussi à embarquer un membre du personnel de l’aéroport dans son aventure.

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette vidéo a fait son petit effet. Diffusé mercredi soir sur Twitter, le clip a été vu plus de 8,3 millions de fois samedi vers 18h30.

Entre les millions de vus et les milliers de likes, les commentaires étaient pour la plupart enjoués: «Le chat a fait ma journée. Je veux dire, toute cette vidéo est délicieuse, mais la partie avec le chat était la meilleure», écrit une personne. «C’est impressionnant à voir. Quand tant de gens voient l’aéroport comme un lieu de stress, vous l’avez transformé en un lieu de plaisir léger», affirme un autre commentaire.

«Je ne m’attendais pas à ça! Je m’ennuyais à l’aéroport et je me suis dit que j’allais rire de moi et danser un peu», a répondu la jeune femme aux différents commentaires sur le réseau social. Et de conclure: «Je suis heureuse que tant de gens aient ri avec moi. Je suis bouleversée. Merci à tous. Et s’il vous plaît, dansez, écrivez, aimez et créez. La vie est courte.»

(L’essentiel/jfe)

commentaires