Ultimate magazine theme for WordPress.

Catastrophe naturelle – Le typhon Mangkhut se dirige vers la Chine

12

Le super typhon Mangkhut progressait dimanche vers les côtes densément peuplées du sud de la Chine, après avoir frappé le nord des Philippines où il a fait au moins 25 morts et forcé plus de 100 000 habitants à fuir leur domicile. Le typhon, considéré comme le plus puissant de l’année à ce stade avec des rafales qui ont atteint par endroit les 330 km/h, a ravagé des zones agricoles du nord de l’île de Luçon, la plus grande de l’archipel philippin.

Les moyens de communication et l’électricité ont été coupés dans la majeure partie de la zone sur la trajectoire de la tempête, où vivent environ cinq millions d’habitants: autant de difficultés pour les autorités qui peinaient encore dimanche midi à évaluer le bilan humain et matériel. «Au moment où nous parlons, il y a 25 morts», a indiqué Francis Tolentino, principal responsable du gouvernement pour la gestion des catastrophes naturelles. La tempête a emporté des maisons, arraché des toits et des lignes électriques. Certaines routes étaient coupées par les glissements de terrain. D’autres étaient totalement inondées.

Les fermes de l’île, qui fournissent une part importante de la production philippine de riz et de maïs, étaient également inondées, beaucoup des cultures dévastées à un mois des moissons. L’archipel d’Asie du Sud-Est est frappé chaque année par une vingtaine de typhons qui font généralement des centaines de morts, et contribuent à ce que des millions d’habitants restent dans une situation de grande pauvreté. Le typhon a perdu en intensité en traversant les Philippines et se dirigeait vers le sud de la Chine. Son œil devrait toucher le littoral chinois dans la journée, bien à l’ouest des villes de Macao et Hong Kong.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

commentaires