Ultimate magazine theme for WordPress.

Clip raciste – Un rappeur appelle «à pendre les blancs»

12

Jusqu’ici personne (ou presque) n’avait entendu parler de Nick Conrad. Rappeur médiocre, originaire de la banlieue parisienne, celui-ci se retrouve sous le feu de l’actualité en France, après avoir sorti un clip d’une violence raciste assez rare.

«Je rentre dans des crèches, je tue des bébés blancs, attrapez-les vite et pendez leurs parents, écartelez-les pour passer le temps divertir les enfants noirs de tout âge petits et grands. Fouettez-les fort faites-le franchement, que ça pue la mort que ça pisse le sang». Tels sont les propos tenus par le rappeur dans le morceau «PLB» (Pendez les blancs). On y voit également un homme de couleur blanche pendu. À la fin du clip, Nick Conrad mime une célèbre scène du film «American History X» en fracassant la mâchoire d’une personne sur un trottoir.

Si YouTube a logiquement censuré la vidéo, les réactions politiques ont largement participé à mettre en lumière l’«artiste». Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, a indiqué «condamner sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses». L’autorité judiciaire a même été saisie, notamment par la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme). Pour l’association «la liberté de création, ce n’est pas la liberté d’appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau».

Il y a pourtant fort à parier que Nick Conrad aurait d’office signé pour un tel buzz. Son Twitter apporte un premier élément de réponse avec un très explicite «crâmez la toile» partagé lors de la promotion de son clip.

(th/L’essentiel)

commentaires