Ultimate magazine theme for WordPress.

Comment Opendoor a levé un milliard de dollars en quatre ans

11

Le montant

Quatre mois seulement après sa précédente levée de 325 millions de dollars, Opendoor réalise un nouveau tour de table de 400 millions de dollars auprès du Vision Fund de SoftBank. Opendoor, c’est cette startup américaine qui souhaite disrupter le secteur de l’immobilier et qui est parvenue à lever un peu plus d’un milliard de dollars en quatre ans.

La valorisation de l’entreprise est quant à elle toujours évaluée autour de 2 milliards de dollars, selon TechCrunch.

Le marché

Opendoor a bâti un modèle économique visant à supprimer les intermédiaires intervenant dans le cadre d’une transaction immobilière, c’est-à-dire les agences immobilières. L’entreprise a développé une plateforme proposant aux propriétaires d’acheter leur bien immobilier. Elle s’occupe ensuite de le revendre en faisant une plus-value et donc en se passant d’agents immobiliers.

Pour y parvenir, Opendoor s’appuie sur un algorithme qui prend en compte les données d’agences immobilières et d’autres organismes (prix des transports, sécurité du quartier, qualité des écoles…) et les informations renseignées par les propriétaires, de manière à établir un prix rapidement, sans la visite d’un professionnel. Si le propriétaire accepte l’offre de la société, Opendoor envoie un inspecteur pour vérifier que la description des vendeurs corresponde bien à la réalité. Si tel est le cas, le propriétaire n’a plus qu’à choisir la date à laquelle il quitte la maison et à encaisser la somme. La transaction s’effectue en ligne en moins de 48 heures.

Pour se rémunérer, la startup californienne prélève une commission, comprise entre 6 et 13%, sur le prix de vente des biens immobiliers. Ainsi, elle a tout intérêt à revendre la maison d’un propriétaire à un prix supérieur à celui de l’achat. L’entreprise cible principalement les propriétaires cherchant à déménager rapidement et écarte les maisons trop délabrées ou trop luxueuses. Sur ce marché, la société doit faire face à des concurrents comme Knock et OfferPad, qui cherchent également à simplifier le processus de vente dans l’immobilier.

Nul doute que les différents investisseurs aient été attirés par la capacité de disruption d’Opendoor. D’autant plus que l’entreprise se rapproche de plus en plus de son objectif de devenir un guichet unique pour toute l’expérience immobilière. Plus tôt en septembre, la licorne a ainsi fait l’acquisition d’une autre startup américaine, Open Listings, qui développe une plateforme 100 % numérique à l’intention des acheteurs. Celle-ci permet de considérablement réduire les frais qui s’ajoutent traditionnellement au prix du bien en passant par une agence. De plus dans une interview accordée à TechCrunch, Eric Wu, l’un des co-fondateurs, révélait l’intention de l’entreprise de développer aussi des services autour des prêts immobiliers ou des prêts pour l’amélioration de l’habitat. Si elle réussi son pari, Opendoor pourrait réussir à changer complètement le visage du secteur immobilier.

Les objectifs

L’entreprise a énormément besoin de fonds pour acheter les biens immobiliers qu’elle s’occupe ensuite de revendre. Pour cela elle lève également de la dette. Ses tours de table lui serve notamment à développer sa technologie.

Opendoor: les données clés

Fondateurs:  Eric Wu, Ian Wong, JD Ross et Keith Rabois
Création: 2014
Siège social: San Francisco
Activité:  plateforme immobilière
Effectifs: 950
Financement: autour d’un milliard de dollars

commentaires