Ultimate magazine theme for WordPress.

CONAKRY : au cœur de la journée de l’industrialisation de l’Afrique

67

En collaboration avec le système des Nations unies, la Guinée a célébré ce mercredi 28 novembre 2018 en différé, le 29ème anniversaire de la journée de l’industrialisation de l’Afrique (JIA). Le thème de cette   année est ‘’la promotion des chaines de valeur régionales en Afrique : un moyen d’accélérer la transformation structurelle et l’industrialisation de la production pharmaceutique en Afrique’’. C’est le ministre de l’Industrie et des PME qui a présidé l’ouverture des travaux dans les locaux d’une unité industrielle de la commune de Matoto.  

Les gouvernements africains, avec notamment l’appui de la communauté internationale, célèbre depuis 1990, la journée de l’industrialisation, pour souligner avec force, l’importance de l’industrie dans le développement économique et social du continent. Selon Ansoumane Berété, représentant pays   de l’ONUDI, la célébration de la journée de l’industrialisation de l’Afrique, est l’occasion de mettre en valeur le programme d’industrialisation panafricaine tout en reconnaissant le lien important qui existe entre l’industrialisation et le développement. « L’attention que nous portons cette année à l’industrie de fabrication de produits pharmaceutiques du continent souligne l’impact considérable du développement industriel par le développement des partenariats plus solides et la stimulation d’investissements sur le continent », a-t-il dit

 Pour lui, cette journée est aussi une occasion solennelle pour les institutions, les dirigeants africains et le système des Nations unies de marquer l’articulation entre l’industrialisation et l’économie en Afrique, en vue d’atteindre des taux de croissance élevés, de diversifier les sources de revenu et de réduire les vulnérabilités des populations.

Au cours des travaux, les participants débattront autour des questions liées à la politique et au mécanisme pour l’émergence d’un tissu industriel guinéen compétitif dans le contexte de la ZLECAF, et à la problématique de l’industrie pharmaceutique en Afrique et particulièrement en Guinée.

Pour George Alfred Kizerbo coordinateur par intérim du système des Nations unies, il s’agit de contribuer à l’éradication de la pauvreté par la création d’emploi et de richesse. « Le succès du programme d’industrialisation de l’Afrique nécessite le rôle de tous et de chacun pour la création d’un environnement favorable qui renforcerait les capacités nationales en matière d’infrastructure physique et sociale, du capital humain, des systèmes financiers, de la recherche de développement de la technologie et de la gouvernance », a-t-il affirmé.


Dans son discours, Tibou Kamara , ministre de l’Industrie et des PME, a mis un accent  sur le thème de cette journée  qui,  selon lui ,  exprime la volonté politique des dirigeants africains . « L’industrialisation   est le principal levier pour valoriser les capacités humaines et les immenses ressources naturelles du continent, dans l’objectif de créer de la richesse nationale et de générer de l’emploi notamment en faveur des jeunes, ainsi d’ailleurs que l’autonomisation des femmes », a-t-il déclaré.

Selon Tibou Kamara, le gouvernement guinéen, pour sa part, continuera d’œuvrer à la mobilisation des ressources nécessaires au développement, en vue de lui permettre d’occuper une place déterminante dans l’arène de l’économie régionale et internationale.

Balla Yombouno

628742308

Print Friendly, PDF & Email
commentaires