Ultimate magazine theme for WordPress.

Corée du Nord/Corée du Sud – La diplomatie a du chien entre les deux Corées

81

Le président sud-coréen Moon Jae-in et son épouse se sont fait photographier en train de câliner des chiots nés d’une chienne offerte par le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, en symbole de la détente intercoréenne. Sur ces images publiées lundi, le couple présidentiel sourit, assis par terre devant sa résidence à Séoul et entouré d’une portée de six chiots accompagnés de leur mère, Gomi. À l’occasion de leur sommet à Pyongyang en septembre, M. Kim avait offert à M. Moon deux chiens de la race Pungsan, emblématique de Corée du Nord. Âgés d’environ un an, ils avaient été remis la semaine suivante au Sud, dans le village frontalier de Panmunjom, dans la zone démilitarisée.

Les chiens de race Pungsan – des animaux de chasse au pelage épais blanc crème et aux yeux noisette- sont censés avoir des qualités d’intelligence et de loyauté. Ils sont considérés comme des trésors nationaux en Corée du Nord. Le bureau de M. Moon a tweeté lundi, avec deux photographies des chiens nouveau-nés dans les bras du couple présidentiel: «Faites connaissance avec les chiots de Gomi, l’un des chiens Pungsan de Corée du Nord».

Les chiots, trois mâles et trois femelles nés le 9 novembre, sont «en très bonne santé», ajoute le bureau présidentiel. À leur naissance, M. Moon avait tweeté: «Puisque la période de gestation des chiens est d’environ deux mois, Gomi était sans doute pleine quand elle est arrivée chez nous», ajoutant: «J’espère qu’il en sera de même pour les relations intercoréennes». M. Moon est connu pour aimer les animaux et possède, outre les deux chiens donnés par M. Kim, un autre Pungsan appelé Maru, un bâtard noir prénommé Tory et un chat nommé Jjing-Jjing.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires