Ultimate magazine theme for WordPress.

Corée du Sud – Sa fille insulte un chauffeur, le père est viré

46

La chaîne de télévision TV Chosun a perdu son directeur général, poussé à la démission en raison de sa fille de dix ans. L’enfant a insulté et menacé son chauffeur, ce qui a provoqué un scandale en Corée du Sud, où les éclats de la progéniture de patrons ou de millionnaires sont régulièrement décriés.

L’affaire a démarré lorsque le chauffeur a enregistré la colère de la petite fille qu’il conduisait à un cours privé après l’école. Ce n’était pas la première fois qu’elle s’en prenait à lui, a-t-il précisé. «Je vais parler à ma mère et tu vas perdre ton emploi dans la journée», rapporte le Korea Herald.

«Je veux que tu meures, c’est mon souhait»

La fillette ne s’arrête pas là. «Tu es viré. Tu es complètement cinglé. Hey, je te parle. Je t’ai dit que je ne veux pas m’asseoir. Pourquoi devrais-je m’asseoir? C’est ma voiture, pas la tienne». Après être resté silencieux un moment, le chauffeur lui répond: «Licenciez-moi si vous le voulez».

La fillette ne se calme pas pour autant. «Tu crois que cela va me gêner. Tu es difforme. Tu es fou, tes parents ne t’ont rien appris». Avant de conclure. «Je te déteste vraiment, je veux que tu meures, c’est mon souhait».

Viré après s’être plaint

Le scandale a éclaté lorsque le chauffeur s’est plaint du comportement de la fillette à ses parents. La mère a dans un premier temps forcé sa fille à s’excuser puis elle a pris le chauffeur de haut, lui demandant de détruire les enregistrements.

Le chauffeur a été licencié le lendemain sans en connaître la raison. Il a alors apporté les enregistrements à une télévision concurrente, dont la diffusion a déclenché une vague d’indignations dans tout le pays. Le père, Bang Jung-oh, directeur de la chaîne câblée TV Chosun, a dû publiquement s’excuser avant de démissionner, affirmant ainsi «prendre la responsabilité pour le comportement de sa fille».

Sentiment de toute puissance

Ce n’est pas la première fois que les familles de directeurs sont épinglées pour leur sentiment de toute puissance. En décembre 2014, la fille aînée du patron de la compagnie aérienne Korean Air avait obligé le vol New-York/Séoul à faire demi-tour pour des noix mal servies. Elle avait également maltraité et humilié le personnel de cabine à cette occasion.

Vice-présidente de la compagnie, Cho Hyun-ah avait dû démissionner. En mars 2018, c’est sa sœur cadette Cho Hyun-min qui s’était signalée en jetant une boisson aux visages des participants d’une réunion d’affaires à laquelle elle assistait. Elle avait également perdu son poste au sein de la compagnie aérienne.

Leur mère n’est pas en reste. Elle a été accusée peu après l’affaire de la boisson de toute une série d’abus commis contre des employés de Korean Air mais aussi des ouvriers rénovant sa maison, parlant de hurlements, d’imprécations, de gifles et de coups de pied.

(L’essentiel)

commentaires