Ultimate magazine theme for WordPress.

COUR CONSTITUTIONNELLE: Kélefa Sall destitué

27

C’est peut-être l’épilogue d’une crise souterraine qui se joue depuis des années à la Cour constitutionnelle, avec des éruptions sporadiques. Kélefa Sall, le président de l’institution, en conflit latent, puis ouvert avec les autres membres de l’institution vient d’être destitué, à l’issue d’une plénière qui a réuni les frondeurs.

Constatant et déclarant, l’état d’empêchement Monsieur Kelefa Sall, d’exercer la fonction de président de la Cour constitutionnelle, les frondeurs confient l’intérim au vice-président. Ce, en attendant l’élection en bonne et due forme d’un nouveau président, dans un délai de 15 jours.

A la base de cette destitution, et indépendamment de ce qu’en diront ceux qui l’ont destitué, certains y verront la conséquence de la mise en garde que Kéléfa Sall avait adressée au président de la République, lors de la cérémonie de prestation de serment au titre du second mandat. A Alpha Condé et devant les invités, le président de la Cour constitutionnelle avait demandé de ne pas se prêter aux « sirènes révisionnistes ». Coïncidence ou pas, depuis, Kéléfa Sall n’a pas nécessairement connu la tranquillité.

 

La rédaction

Print Friendly, PDF & Email
commentaires