Ultimate magazine theme for WordPress.

Crise migratoire – L’Autriche annonce vouloir protéger ses frontières

97

Le gouvernement autrichien a affirmé mardi être «prêt à prendre des mesures pour protéger» ses frontières après les restrictions à l’entrée de migrants annoncées par son voisin allemand dans le cadre d’un accord au sein du gouvernement en crise à Berlin. Si l’accord politique trouvé lundi soir est validé par le gouvernement allemand, «nous serons obligés de prendre des mesures pour éviter des désavantages pour l’Autriche et sa population», a expliqué le gouvernement autrichien.

L’Autriche est prête à des mesures pour protéger ses «frontières sud en particulier», avec l’Italie et la Slovénie, a indiqué un communiqué. «Nous attendons davantage de clarté» de la part du gouvernement allemand, a souligné mardi le chancelier autrichien Sebastian Kurz devant le Parlement européen à Strasbourg, où il présentait les priorités de l’Autriche, tout juste installée à la tête de la présidence tournante de l’UE pour les six prochains mois. Mais «d’autres pays réagiront par des mesures nationales, comme l’Autriche», a-t-il déjà prévenu, si Berlin confirme sa volonté de refouler à la frontière les demandeurs d’asile arrivant en Allemagne alors qu’ils ont été enregistrés ailleurs.

C’est ce qui est prévu, sous certaines conditions, dans l’accord conclu lundi soir entre la chancelière allemande Angela Merkel à son ministre de l’Intérieur rebelle Horst Seehofer. Face à la perspective d’un effet domino en Europe d’une telle mesure, M. Kurz a voulu rassurer à Strasbourg sur son attachement à la libre circulation en Europe.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires