Ultimate magazine theme for WordPress.

CRISE POSTELECTORALE/MALI : IBK plaide sa cause à Conakry

8

Officiellement, la délégation composée des membres de l’Association des mouvements de soutien au président Ibrahim Boubacar Keita, qui séjourne à Conakry, est venue remercier la Guinée de son rôle dans le processus électoral qui vient de s’achever au Mali. C’est d’ailleurs cette dimension qui a été mise en avant lors de la conférence de presse animée ce samedi par les membres de ladite délégation. Mais des sources anonymes nous rapportent que le véritable mobile de cette mission est de plaider la cause du président réélu auprès notamment d’Alpha Condé. Vu qu’avec la contestation des résultats du scrutin au Mali, la légitimité du président semble prendre un coup au niveau international.  

« Bien que toutes les conditions étaient réunies pour organiser le scrutin au Mali, les autorités guinéennes ont été d’une aide manifeste à l’endroit du Mali et de son de peuple ». Ainsi, s’est notamment exprimé Seydou Diawara, chef de la délégation malienne et président du parti ‘’La Lumière pour l’Afrique’’. A l’en croire, lui et ses camarades sont en Guinée pour manifester la gratitude du nouveau président malien à la Guinée.

Il est prévu que la délégation  rencontre également les ressortissants maliens afin d’échanger sur les réalités de leur pays. «Nous sommes aussi venus en Guinée pour rencontrer nos compatriotes maliens, les rassurer de l’évolution politique et du niveau d’avancement du pays sous la présidence d’Ibrahima Boubacar Keita», a souligné seydou Diawara.


A propos de la crise politique au Mali, Mohamed Sidibé, président du Conseil des Maliens de l’Etranger (Guinée ndlr)  a affirmé : «la crise au Mali est difficile à gérer. Outre la politique, les mouvements terroristes constituent un handicap dans la stabilité au Nord Mali, mais les choses sont rentrées dans l’ordre grâce à la vigilance et au courage de l’armée malienne mais aussi,  grâce à l’aide de la Minusma, et de l’armée française.»

Après la Côte D’Ivoire, le Burkina et  aujourd’hui la Guinée, l’association entend poursuivre la mission de bons offices dans pays africains.

Ibrahima Kindi BARRY

Print Friendly, PDF & Email
commentaires