Ultimate magazine theme for WordPress.

ECONOMIE/DOUANE : la Guinée abrite un atelier sous régional

8

Renforcer la cohésion régionale dans les situations de crises humanitaires … C’est le thème  du troisième atelier sous régional du projet C-RED/OMD qui s’est ouvert  ce lundi 17 septembre à Conakry. Initié par l’Organisation mondiale des douanes (OMD), en collaboration avec certains partenaires, la rencontre est financée par le gouvernement des Pays-Bas.

 Durant trois jours, les participants venus de la Guinée, du Sénégal, du Nigeria, de la Sierra Léone, du Mali, du Liberia, sous l’assistance des experts de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et du Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations unies (OCHA), échangeront notamment  sur  les défis rencontrés par les administrations dans la gestions du projet C-RED, sur  les besoins en information et sur la  suite à donner au projet C-RED en Afrique.

Selon Samson Binaya, experts de l’OMD, l’objectif  global du projet C-RED/OMD  est de préparer les administrations des douanes et toutes les parties prenantes à la gestion des éventuelles crises. « Bien que nous ne souhaitons pas qu’il y  ait des crises, il faut être prêt. Et cela se traduit dans deux composantes qui sont les éléments clés du projet :  la fourniture d’équipements de protection personnelle dans le cadre de la gestion d’une crise et le renforcement des capacités,  notamment  dans le cadre des échanges d’expériences entre les pays concernés », a-t-il dit.

 Prenant la parole, le général Toumany Sangaré, Directeur général des Douanes a rappelé que le projet C-RED vient appuyer ou renforcer les capacités des structures dans le cadre de la prévention des catastrophes et des maladies épidémiques dans notre région.

Selon lui, les attentes des gouvernements des différents pays bénéficiaires de ce projet à l’issue de cet atelier sont grandes: développer  l’approche régionale du dédouanement des marchandises de secours, proposer des outils de communication permettant la gestion des crises, entre autres.


 Dans son discours d’ouverture des travaux, le ministre guinéen  du Budget,  Ismaël Dioubaté  a précisé : « vos travaux permettrons d’identifier les défis à relever et les meilleures pratiques recommandées aux pays de la région..Vos discutions porteront également sur la gouvernance post-projet et les engagements de chaque partie prenante pour la suite, étant  entendu que ce projet prend fin en octobre 2018. »

Pour terminer, il a  invité les participants des discutions et débats constructifs pour aboutir à des recommandations afin de pérenniser le projet C-RED non seulement au bénéfice de la sous-région mais aussi et au-delà, de l’ensemble du continent africain.

 Balla Yombouno

Print Friendly, PDF & Email
commentaires