Ultimate magazine theme for WordPress.

En Allemagne – Un infirmier à domicile aurait tué six patients

59

Né en Pologne, cet homme âgé de 36 ans, dont l’identité n’a pas été précisée, est aussi soupçonné de trois tentatives de meurtre, ont précisé la police et le parquet. Il a admis durant l’enquête avoir fouillé les maisons et appartements de ses victimes présumées pour les voler. Il aurait reconnu, selon les enquêteurs, avoir administré à des patients, sans raison médicale, de l’insuline, prescrite pour le traitement du diabète, mais sans intention de les tuer.

Les enquêteurs poursuivent leurs investigations dans les 68 lieux où cet infirmier, lui-même diabétique, a travaillé. Il avait déjà fait avant 2015 de la prison en Pologne pour des délits. Cette affaire intervient au moment où se déroule en Allemagne le procès d’un ancien infirmier, Niels Högel. Celui-ci a avoué le 30 octobre, à l’ouverture de son procès, les 100 meurtres de patients dont on l’accuse, une affaire sans précédent dans l’histoire allemande d’après-guerre.

Entre 2000 et 2005, d’abord dans l’hôpital d’Oldenbourg puis dans celui de la commune voisine de Delmenhorst (Basse-Saxe), Niels Högel a injecté, selon l’accusation intentionnellement, à des patients, des médicaments pour provoquer un arrêt cardiaque avant de tenter de les ranimer, le plus souvent sans succès. Les enquêteurs évaluent le nombre total de ses victimes potentielles à plus de 200.

(L’essentiel/afp)

commentaires