Ultimate magazine theme for WordPress.

En Corée du Nord – Mike Pompeo négocie la dénucléarisation

125

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a tenu samedi à Pyongyang une journée de pourparlers «productifs» avec le bras droit du leader nord-coréen, afin de mettre en place un plan concret de dénucléarisation. Le secrétaire d’Etat américain, arrivé vendredi en Corée du Nord, a échangé avec Kim Yong Chol, le bras droit du numéro un nord-coréen Kim Jong Un, dans une élégante villa de Pyongyang. Parlant à des journalistes avant son départ pour Tokyo, M. Pompeo a qualifié les pourparlers de «productifs» sans fournir de précisions quant à savoir comment la Corée du Nord entendait honorer ses engagements sur la dénucléarisation de la péninsule en échange de garanties de sécurité.

«Ce sont des questions complexes mais nous avons réalisé des progrès sur presque toutes les questions centrales, sur certaines beaucoup de progrès, sur d’autres il y a encore du travail à faire», a-t-il dit. À Tokyo, il devait s’entretenir avec ses homologues japonais et sud-coréen avant de s’adresser à la presse dimanche. L’objectif de cette rencontre à Pyongyang était de développer une feuille de route détaillée vers la «dénucléarisation complète» de la péninsule coréenne, comme convenu lors de la rencontre historique de Singapour, le 12 juin dernier, entre le président américain Donald Trump et Kim Jong Un.

«Notre politique n’a pas changé»

«Notre politique n’a pas changé», a déclaré aux journalistes Heather Nauert, porte-parole du secrétaire d’Etat. «Notre attente est exactement ce que le président et Kim Jong Un ont convenu ensemble à Singapour, à savoir la dénucléarisation de la Corée du Nord», a-t-elle dit. Samedi matin, M. Pompeo a quitté la résidence pour se rendre dans un lieu où il a pu passer un appel sécurisé à Donald Trump, loin d’une potentielle surveillance nord-coréenne, avant de reprendre vers 09h (11h au Luxembourg) les pourparlers qui ont duré six heures, incluant un déjeuner de travail. Il a ensuite quitté rapidement le pays, sans parler aux journalistes.

Au début de leur réunion, Kim Yong Chol a demandé à Mike Pompeo s’il avait bien dormi lors de sa première nuit passée dans le pays. «Nous avons eu une discussion très sérieuse sur des sujets très importants hier», a déclaré le responsable nord-coréen. «Donc, en pensant à ces discussions, vous n’avez peut-être pas bien dormi la nuit dernière». M. Pompeo a répondu qu’il avait «très bien dormi», mais l’échange pouvait laisser entendre que les discussions à venir seraient plus difficiles.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires