Ultimate magazine theme for WordPress.

En France – Un couple va passer la nuit dans un stade… vide

22

Depuis son ouverture en mai 2015, un an avant l’Euro de football dont il a accueilli cinq matches, le Matmut Altantique de Bordeaux fait rarement le plein. Antre habituel des Girondins, il est l’objet de critiques récurrentes concernant son emplacement, éloigné du centre-ville, et ses voies d’accès. Mais ses exploitants ne manquent pas d’idées pour faire parler de lui. On peut y organiser des séminaires, participer à des visites guidées de ses entrailles, s’y faire photographier le jour de son mariage…

À l’occasion des fêtes de fin d’année, l’équipe du Matmut Atlantique a proposé un concours. En jeu, une nuit à deux au cœur du stade vide. «Nous avons eu 7 104 participants, ce qui est un gros succès», se félicitent les organisateurs qui attendent les lauréats, un couple d’une cinquantaine d’années habitant près de Clermont-Ferrand. «Ça va leur faire quatre heures de route mais ils ne vont pas être déçus», estime l’organisation.

Douche dans les vestiaires

Attendus samedi après-midi, ils vont enchaîner avec un parcours santé et découverte des lieux, suivi d’un repas aux chandelles dans une loge voisine de leur chambre, avec un maître d’hôtel à disposition. Pour la nuit, une loge vitrée de 25 m² avec vue sur la pelouse, a été spécialement transformée en chambre avec un lit, des lampes, des tables de chevet, des miroirs, un nécessaire de toilettes et un téléphone pour joindre, au cas où, l’agent de sécurité qui fera des tours de garde.

Quant à la douche du matin, après le petit-déjeuner servi au lit s’ils le désirent, ils pourront la prendre dans les vestiaires habituellement fréquentés par les joueurs de Ricardo.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires