Ultimate magazine theme for WordPress.

En Indonésie – Un jeune sauvé après avoir dérivé 49 jours

4

L’épopée d’Aldi Novel Adilang, jeune homme de 18 ans, a commencé à la mi-juillet alors qu’il travaillait seul sur sa cabane de pêche traditionnelle, un “rompong”, amarré quelque 125 kilomètres au large des Célèbes en Indonésie. Il était chargé de surveiller la lampe du rompong pour attirer les poissons, et son propriétaire venait chaque semaine l’approvisionner en nourriture, eau potable et carburant. Le rompong – un radeau de pêche sans moteur ni rame surmonté d’une cabane – était amarré par une longue corde, qui a été détachée par des vents violents, emportant au grand large le jeune homme, selon les médias locaux. “Son patron a dit à mon mari qu’il avait disparu”, a expliqué à l’AFP, Net Kahiking, la mère du jeune homme, depuis sa maison sur l’île des Célèbes.

“Alors nous nous en sommes remis à Dieu et nous avons beaucoup prié”. Le jeune homme, dont la réserve de nourriture n’a duré que quelques jours, a survécu en attrapant des poissons, a indiqué Mirza Nurhidayat, le consul indonésien à Osaka, qui a supervisé son retour en Indonésie. “Après avoir épuisé tout son gaz pour cuisiner, il a commencé à démonter des barrières en bois du rompong pour faire du feu”, a-t-il détaillé, cité par le journal Jakarta Post. Le naufragé a aussi bu de l’eau de mer filtrée par ses vêtements.

Une dizaine de bateaux sont passés à côté du jeune homme affamé, qui perdait espoir, quand un navire sous pavillon panaméen l’a enfin repéré et l’a hissé à bord le 31 août, près de l’île de Guam, pour l’amener au Japon. “Quand son patron nous a annoncé (son sauvetage) j’étais sous le choc”, a raconté sa mère. “J’étais si heureuse”. Aldi Novel Adilang, le plus jeune de quatre enfants, est rentré chez lui en septembre et est en bonne santé malgré son long périple. “Il est maintenant de retour à la maison et il aura 19 ans le 30 septembre, nous allons fêter ça”, a ajouté sa mère.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires