Ultimate magazine theme for WordPress.

En Meurthe-et-Moselle – Un projet de centrale biomasse remis en cause

87

Selon Édouard Philippe, le projet Novawood de centrale biomasse en Meurthe-et-Moselle conduirait à «surpayer l’électricité» et «verser des subventions considérables». Il était interrogé au Sénat par Jean-François Husson (LR) au sujet de ce projet de construction d’une centrale de cogénération à la biomasse. Le projet est porté par Novacarb, qui veut moderniser son usine de la Madeleine, à Laneuveville-devant-Nancy, et par Engie.

Ce projet avait été retenu par le gouvernement parmi 22 en 2008. Évoquant ces appels d’offres, le Premier ministre a estimé qu’ils conduisent «à des résultats où le contribuable et le consommateur en arrivent à payer l’électricité au moins trois fois au-dessus du prix du marché». «Dans le cas que vous mentionnez, cet appel d’offres conduit au fond à un engagement d’environ 850 millions d’euros d’argent public, pour une solution qui permettra le développement (…) d’une centaine d’emplois», a poursuivi Édouard Philippe.

«Trouver des solutions efficaces»

Il faudrait «savoir si ces 850 millions d’euros d’argent public sont effectivement employés comme ils le doivent, et effectivement employés au soutien de la compétitivité de l’industrie française». «Je n’en suis pas sûr», a-t-il estimé.

«Surpayer l’électricité pour le consommateur et verser des subventions considérables, qui n’ont pas d’ailleurs été financées, qui ne sont dans aucune trajectoire de finances publiques, je ne crois pas que ce soit le meilleur moyen de soutenir l’industrie française», a encore jugé Édouard Philippe. Il a suggéré de travailler «pour trouver les solutions efficaces, et peut-être un peu moins triviales que cet appel d’offres, pour soutenir cette entreprise».

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires