Ultimate magazine theme for WordPress.

En Serbie – Un homme a réuni les monnaies du monde entier

13

En 36 ans de quête, Zoran Milosevic a réuni les monnaies du monde entier. Ou presque: il manque des dollars des îles Salomon à ce numismate serbe pour finir d’enfermer la planète dans sa vitrine. Dans sa maison du village de Pavlovci de la plaine de Voïvodine (nord de la Serbie), ce serrurier de profession affirme avoir réussi à collecter 194 monnaies, juste par le bouche à oreille, sans jamais se servir d’Internet: il redoute les escrocs qui guettent les numismates passionnés. Il a entamé sa collection à l’adolescence quand un ami lui a offert quelques billets en guise de souvenirs.

Selon Zoran, il dispose désormais de quasiment toutes les monnaies en circulation dans le monde, plus certaines qui ne le sont plus, comme le franc français. Le tout sans voyager, puisque dans sa vie, Zoran n’est allé qu’en Allemagne, en Autriche et dans les pays composant l’ex-Yougoslavie. Après la désintégration de l’Union soviétique, il a fallu quinze ans à ce quinquagénaire pour réunir les monnaies de tous les pays qui en sont issus. La dernière devise reçue est le kyat birman. Mais il lui en manque une pour boucler un tour du monde sans quitter sa masure: des dollars des îles Salomon, un archipel du Pacifique au large de l’Australie, à 15 000 kilomètres de la Serbie.

Son objectif, explique-t-il, est de «démontrer à quel point le monde est petit puisqu’on peut l’enfermer dans une boîte d’1,5 m², mais aussi immense» et de «prouver ce que peut faire la persévérance humaine». Il ne veut pas dire comment il compte se procurer cet ultime billet qui complétera sa collection. Car l’univers des numismates est impitoyable: s’ils parviennent à se procurer le billet avant lui, «ils feront du chantage et me demanderont des monnaies de 50 pays en échange…». Zoran a une autre passion: les poulets. Il en possède environ 50 espèces différentes.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

commentaires