Ultimate magazine theme for WordPress.

Enchères à Londres – 440 000 euros pour le chapeau d’Indiana Jones

7

Le Fedora, le couvre-chef porté par Indiana Jones dans «Les aventuriers de l’arche perdue», a été adjugé 393 600 livres (plus de 440 000 euros), dépassant largement les 337 000 euros espérées par les organisateurs. Cette création du chapelier italien Borsalino permet à Prop Store d’établir un nouveau record. Il était jusqu’ici détenu par la moto aperçue dans plusieurs films de la série des «Batman», adjugée 337 000 euros lors d’une vente précédente.

Mais la pièce maîtresse de la vente, la veste portée par le personnage de Han Solo, incarné par Harrison Ford dans l’épisode V de «Star Wars», «L’Empire contre-attaque», n’a, elle, pas rencontré le succès attendu: l’enchère maximale, à 505 000 euros, n’a pas permis d’atteindre le prix de réserve, fixé à 561 000 euros.

«Le prix de réserve était fixé en fonction des ventes d’autres accessoires «Star Wars», de la rareté de l’article, de la popularité du film, de et l’usage qui est fait de l’objet dans le film», a expliqué l’entreprise Prop Store, qui organisait l’événement. Elle a précisé que des offres plus élevées avaient été formulées après la clôture de l’enchère, laissant entendre que la veste sera malgré tout vendue.

Le sabre laser d’Anakin Skywalker, ou Dark Vador, personnage central de la saga Star Wars, utilisé lors du tournage de l’épisode «La revanche des Sith» a été adjugé 124 000 euros. L’Hoverboard de Marty Mcfly, incarné par Michael J. Fox dans «Retour vers le futur», est lui parti pour 34 000 euros. En revanche, une réplique grandeur nature de la DeLorean, la voiture conçue par le personnage de Doc Brown pour voyager dans le temps, n’a, elle, pas trouvé preneur.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires