Ultimate magazine theme for WordPress.

États-Unis – «Cruz mérite-t-il la mort?» Un quiz crée le malaise

58

Rédigé en gros caractères gras, l’intitulé du questionnaire laisse peu de place au doute: «Nikolas Cruz mérite-t-il de mourir?» Au détour d’un quiz sur la peine de mort, les élèves du lycée Coral Glades, à Coral Springs (Floride) étaient invités à donner leur avis sur le sort qui devrait être réservé à l’auteur de la fusillade de Parkland (Floride). Survenue en février 2018 au lycée Stoneman Douglas, l’attaque avait fait 17 morts et 14 blessés. Les deux écoles sont situées à quelques kilomètres l’une de l’autre.

Sur les réseaux sociaux, des survivants de la fusillade et des parents de victimes ont fait part de leur consternation, relate le Washington Post. «Je ne trouve pas les mots pour dire à quel point je trouve ça pathétique», a réagi Cameron Kasky, rescapé de l’attaque, qui milite désormais pour un durcissement de la loi sur les armes à feu.

Le jeune homme figure d’ailleurs lui-même dans ce document: au point 8, les élèves devaient donner leur sentiment sur une déclaration faite par le survivant, au sujet du tireur: «Qu’il pourrisse pour toujours». La question posée aux lycéens était: «Son ton peut être décrit comme… a) fâché b) effrayé c) sombre d) sincère»

«C’est absolument répugnant. Y a-t-il une seule personne dans cette école qui ait un cerveau?», a réagi pour sa part Andrew Pollack, dont la fille est tombée sous les balles de Cruz.

Vendredi, le personnel du lycée a publié un message sur le site de l’école pour expliquer qu’il n’était pas au courant de l’existence de ce questionnaire. Il a ajouté que ce document provenait d’une publication reçue par abonnement et qu’il avait été retiré. L’établissement a présenté ses excuses et annoncé qu’il mènera son enquête.

Scholastic, éditeur du quiz, a lui aussi fait amende honorable. Il a expliqué que son intention était de «fournir une plateforme pour des discussions constructives autour de l’histoire, de l’éducation civique et des conséquences sociales de la peine de mort».

(L’essentiel/joc)

commentaires