Ultimate magazine theme for WordPress.

Fans en colère – La fédération allemande inondée de cornflakes

9

«Nous sommes en train de compter les cornflakes», a tweeté jeudi la DFB avec humour: «Les paquets dans leur emballage original seront remis par la #DFB à #Tafel Deutschland», l’équivalent allemand des Restos du Cœur. Tout est parti d’une interview de fin de match, le 2 septembre, du joueur de Kaiserslautern, Jan Löhmannsröben, rapidement devenue culte sur Internet: «Si ça c’est un arbitre, qu’il aille compter les cornflakes», a-t-il lancé, au milieu d’une diatribe enflammée prononcée à chaud.

Une enquête de la DFB a été ouverte contre lui après cette interview, avec le risque d’une sanction. Ses fans, pour prendre sa défense, ont décidé de le prendre au mot et de faire livrer 1 000 paquets de cornflakes à la DFB à Francfort, selon le quotidien Bild de jeudi, qui précise que 3 000 autres paquets sont en route. Des supporters d’autres clubs ont également embrassé sa cause et envoyé leurs propres paquets, de sorte que les livraisons ont afflué ces derniers jours.

Alors que son équipe menait 1-0 contre Zwickau dans le temps additionnel, Löhmannsröben a provoqué un penalty pour une main dans la surface en levant un bras pour se protéger après avoir reçu un coup de coude au visage d’un attaquant adverse. Zwickau a transformé le penalty et égalisé à la 90e+2 minute.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires