Ultimate magazine theme for WordPress.

France/Grand Est – ArcelorMittal inaugure une unité de production

14

La nouvelle chaufferie, équipée de deux chaudières répondant aux dernières normes environnementales, permet d’économiser 65 GWh de gaz et de réduire de 13 000 tonnes les émissions de CO2 par an. Chaque chaudière, fonctionnant au gaz naturel et au gaz de cokerie, affiche une capacité de 43 tonnes de vapeur par heure. «Ce qui permet d’assurer l’exploitation courante et une grande flexibilité pour s’adapter aux demandes du secteur à la hausse comme à la baisse», a souligné Anita Bonnard, directrice du site ArcelorMittal de Florange.

«Avec cette nouvelle centrale de production vapeur, nous pérennisons notre outil industriel tout en améliorant significativement notre performance énergétique», a-t-elle ajouté. Le projet a été lancé en 2015 et sa mise en service a débuté au printemps 2018. L’installation alimente en eau surchauffée et en vapeur les différentes lignes de production ainsi que le chauffage des halles et des bâtiments abritant des bureaux.

La France avant l’Espagne et la Pologne

«Un des défis était de réaliser cette nouvelle chaufferie sans arrêt de la production et sans impacter le process», a rappelé la directrice du site. «Ce que l’on a réalisé ici, on veut le répliquer dans nos autres sites» en France, en Espagne et en Pologne, a précisé Lieve Logghe, directrice du département énergie à ArcelorMittal. À Florange, le groupe sidérurgique, qui emploie environ 2 300 salariés, produit des aciers de haute qualité pour l’automobile, l’emballage et l’électroménager.

Une nouvelle ligne de galvanisation, qui a nécessité un investissement de 67 millions d’euros, devrait démarrer fin 2019. ArcelorMittal se prononcera à partir du 1er décembre sur la fin de la mise sous cocon des hauts-fourneaux, décidée il y a cinq ans, comme le prévoient les engagements pris envers l’État en novembre 2012.

(L’essentiel/afp)

commentaires