Ultimate magazine theme for WordPress.

France – Une «gilet jaune» tuée à un barrage par une auto

17

Une manifestante est décédée samedi matin en Savoie sur un barrage organisé par les «gilets jaunes» et non déclaré après avoir été heurtée par une voiture dont la conductrice a été prise de panique, a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner.

La conductrice qui emmenait sa fille chez le médecin a été prise de panique quand les manifestants se sont mis à taper sur sa voiture et a foncé sur eux, percutant une femme, a précisé le ministre. En état de choc, elle a été placée en garde à vue.

Les «gilets jaunes» appelaient à bloquer routes et points stratégiques ce samedi à travers le pays lors d’une «mobilisation générale» citoyenne inédite contre la hausse des prix des carburants, une initiative partie des réseaux sociaux qui inquiète le gouvernement. Paralyser le pays en empêchant toute dépense, c’est le moyen de pression envisagé par les gilets jaune.

A l’initiative de la grogne, des membres de la société civile qui se sont mobilisés contre la hausse du prix des carburants avant que les motifs de grief ne s’élargissent à une dénonciation plus globale de la politique du gouvernement en matière de taxation et à la baisse du pouvoir d’achat. Au 1er janvier 2019, les taxes sur le gazole doivent augmenter de 6,5 centimes d’euro par litre et celles sur l’essence de 2,9 centimes.

Ce «ras-le-bol général du peuple» – comme l’expliquait jeudi Kévin Dujardin, «un Gaulois de Calais» de 27 ans – «c’est un mouvement apolitique, asyndical (…) Si des politiques viennent, on les boycotte. Vous venez avec des drapeaux syndicaux ? On les brûle sur place».

(L’essentiel/afp)

commentaires