Ultimate magazine theme for WordPress.

Gabon : l’African Music Institute ouvrira ses portes à Libreville en octobre

67

À la rentrée, l’institut African Music Institute, école haut de gamme destinée à former la future élite de l’industrie musicale, accueillera à Libreville une première promotion de 150 étudiants.


Pour les amoureux du son, c’est peut-être le projet le plus ambitieux jamais lancé sur le continent. Après trois ans de tractations avec l’État gabonais, de levée de fonds (d’ailleurs inachevée : seuls deux tiers des ressources escomptées ont pour l’heure été réunis), de travaux parfois interrompus dans l’attente des financements, l’African Music Institute (AMI) est enfin en mesure d’accueillir sa première promotion en octobre.

L’ambition du lieu paraît presque démesurée. « L’idée vient de discussions entre le Berklee College of Music, à Boston, l’avocat spécialisé américain (et grand ponte de l’industrie musicale) Joel Katz et les autorités gabonaises, explique Nicolas Boudeville, directeur général de la Fondation African Music Institute. Le concept est simple : créer un hub panafricain pour tous les professionnels de la musique. » Concrètement, l’enceinte du campus, qui s’étend sur 10 000 m2 rue de la Sablière, près de l’ambassade américaine, à Libreville, dispose de salles de cours et de répétition sur deux étages, d’un amphithéâtre, de huit studios d’apprentissage, de six laboratoires technologiques, de quatorze salles de travail et de deux salles de danse. Le campus abrite également deux immeubles pour loger quelque 250 internes, ainsi qu’un restaurant universitaire.

commentaires