Ultimate magazine theme for WordPress.

GREVE : le patronat apporte son soutien au gouvernement

75

C’est un soutien de taille que vient de recevoir la partie gouvernementale dans son bras de fer actuel avec les syndicalistes au sujet de la hausse du prix du carburant. En effet, arbitre naturel de la crise et signataire du protocole d’accord du 19 février 2016, le patronat guinéen, dans sa triple composante, s’est aujourd’hui prononcé plutôt en faveur de l’Etat. Dans une déclaration rendue publique dans un réceptif hôtelier de la capitale, il demande en substance à l’inter-centrale syndicale de renoncer à son principal préalable pour faciliter les négociations.

A l’entame de son speech, ce 7 juillet  2018,  Hadja   Gnouma Traoré,  présidente de la Confédération patronale des entreprises de Guinée (CPEG) et porte-parole de circonstance, a mis en exergue les démarches menées par le patronat, en vue de la décrispation de la crise, « En tant que partenaires sociaux, nous avons rencontré le gouvernement et les représentants du syndicat pour rapprocher les points de vue  dans l’optique d’une sortie de crise », a-t-elle dit.

Abordant ensuite le problème de fond, elle rappelle le préalable posé par les syndicalistes, à savoir le retour du prix du carburant à 8000 GNF. Mais aussitôt après, elle fait remarquer que le gouvernement serait dans l’impossibilité de continuer à subventionner le coût du carburant. En conséquence, elle dit solliciter « très humblement la levée de la grève dès le lundi 9 juillet 2018 et le retour de toutes les parties à la table de négociation sans préalables ».


A préciser que cette prise de position intervient alors que les centrales syndicales que sont la CNTG et l’USTG ont déjà émis un nouvel avis de grève pour trois nouveaux jours à compter justement du lundi 9 juillet 2018. Il reste donc à savoir si cette sortie saura sensibiliser les syndicalistes.

Hawa Bah 

Print Friendly, PDF & Email
commentaires