Ultimate magazine theme for WordPress.

IBM accélère dans le cloud avec le rachat record de Red Hat pour 34 milliards de dollars

15

IBM vient de réaliser la plus importante acquisition de son histoire en mettant la main sur Red Hat, éditeur de logiciel en open source et premier distributeur du système d’exploitation GNU/Linux, pour 34 milliards de dollars. Ce rachat doit permettre au groupe américain de renforcer sa présence sur le très lucratif marché du cloud.

Big Blue va acquérir la totalité des actions de Red Hat au prix de 190 dollars chacune pour une valeur totale d’environ 34 milliards de dollars. Pour financer cette importante opération, réalisée en partie sur ses fonds propre et par endettement, IBM va en revanche suspendre son plan de rachat d’actions en 2020 et 2021. L’opération devrait être entérinée au cours du second semestre 2019.

Devenir le premier fournisseur de cloud hybride

Pourquoi IBM débourse-t-il une telle somme pour acquérir Red Hat? Fondé en 1993, Red Hat est présent dans 35 pays pour une capitalisation boursière de 20,5 milliards de dollars (contre 114 milliards de dollars pour IBM). L’entreprise propose aujourd’hui une large gamme de produits et de services concernant le stockage, la mobilité, le système d’exploitation ou encore le cloud computing, sous forme d’abonnements. Un modèle économique qui assure des rentes régulières.

Et c’est en particulier pour diversifier ses activités historiques et accélérer dans le domaine du cloud que IBM a mis la main sur Red Hat. Big Blue ambitionne ainsi de devenir « le fournisseur de cloud hybride n ° 1 sur un marché émergent en forte croissance ». « L’acquisition générera des flux de trésorerie disponibles et une marge brute d’ici 12 mois, accélérera la croissance des revenus et soutiendra un dividende solide et en croissance », poursuit le groupe américain.

Il est ainsi prévu que Red Hat fonctionne comme une unité distincte au sein de l’équipe cloud hybride d’IBM. La groupe affirme également « qu’il maintiendra l’héritage de l’innovation open source de Red Hat, en développant son vaste portefeuille de technologies et en renforçant sa communauté de développeurs ».

commentaires