Ultimate magazine theme for WordPress.

Infographie : l’insécurité alimentaire en recul au Maroc et en Algérie

12

Dans un champs de blé )à Kalaat El-Andlous, près de Tunis. © Mohamed Hammi/SIPA

Une personne sur neuf est affectée par l’insécurité alimentaire chronique dans le monde. En Afrique du Nord, les évolutions sont contrastées. La situation s’améliore au Maroc et en Algérie, se stabilise en Tunisie, mais se dégrade en Égypte.


La vue d’ensemble inquiète. Dans son dernier rapport, daté du 11 septembre, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) note que l’insécurité alimentaire chronique est repartie à la hausse depuis 2014. Elle affectait 821 millions de personnes dans le monde en 2017. Environ une sur neuf.

L’agence définit le concept comme « l’absence d’un accès sûr à une quantité suffisante d’aliments salubres et nutritifs propres à une croissance et à un développement normaux ainsi qu’à une vie saine ». Les causes sont multiples : indisponibilité d’aliments, pouvoir d’achat insuffisant, distribution inadaptée ou utilisation inadéquate des denrées alimentaires par les ménages.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


commentaires