Ultimate magazine theme for WordPress.

INSECURITE: la Guinée entend mettre à profit les nouvelles technologies

5

Du nouveau dans le secteur de la sécurité.  Le projet de lutte contre le terrorisme, la cybercriminalité et le trafic illégal le long des frontières a fait l’objet d’une présentation ce mercredi 28 novembre 2018 à Conakry.  L’initiative est  du département de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, en collaboration avec le  ministère de la Sécurité et de la Protection Civile.  Dans sa mise en œuvre, le projet mise beaucoup sur les technologies de l’information. 

A l’ouverture de la rencontre, Djènè Keita, ministre de la Coopération internationale et de l’Intégration africaine, a tout d’abord indiqué que ce projet sera d’une extrême importance pour la Guinée. « Le ministère de la Sécurité s’est rapproché du ministère de la Coopération internationale pour, en collaboration avec le bureau du premier ministre, étudier la question de la sécurité », a-t-elle expliqué.  Selon elle, dans le cadre du projet, les nouvelles technologies permettront dans le contexte si volatile et si fragile qui est celui de la Guinée, de mieux harmoniser les efforts et les moyens pour que toutes les questions soient prises en compte ;   de la confection des pièces d’identités jusqu’à la reconnaissance faciale dans les aéroports« Avec cette technologie, nous n’allons certes pas rattraper notre retard, mais nous serons à la pointe de la nouvelle technologie dans la sous-région », a-t-elle dit.


Pour sa part, Mutsuhito Murooka, vice-président de Nec corporation, entreprise chargée de livrer son service à la Guinée, a souligné : « Notre société a fourni plus de 700 systèmes biométriques dans 70 pays dans le monde. Nous contribuons auprès des gouvernements afin de construire une des communautés plus sûres et plus sécurisées avec des technologies telles que les solutions d’identification des empreintes digitales, la reconnaissance faciale et la vidéosurveillance. Nous envisageons d’apporter notre expertise au service de la protection civile sur toute l’étendue territoire national », a-t-il dit.

Ibrahima Kindi BARRY

621 265 823

Print Friendly, PDF & Email
commentaires