Ultimate magazine theme for WordPress.

Insolite au Luxembourg – Bloqué au Findel, il met le feu avec son accordéon

11

Ce n’est probablement pas la première, ni la dernière fois que des passagers devront patienter sur la piste de l’aéroport du Findel avant de décoller, mais force est de constater, à l’appui de cette vidéo envoyée ce mercredi par un de nos Mobile Reporters, que cela ne se passe pas toujours dans une telle ambiance. À l’aide de son accordéon, Davy Pontes, 28 ans, résidant à Elvange et originaire de Dalheim, s’est en effet chargé de divertir celles et ceux qui ont attendu deux heures, avant de quitter Luxembourg pour la ville portugaise de Porto.

«Cela s’est passé le jeudi 9 août 2018 à 10h58», nous rappelle très précisément Filipe Ferreira, qui nous a envoyé la vidéo. «Trois mois plus tard, je viens de retrouver cette séquence dans mon smartphone et je me suis dit que ce serait divertissant de vous la proposer. Nous devions décoller de Luxembourg pour rejoindre Porto, mais notre avion a dépassé les 40 minutes autorisées pour son décollage. Nous avons donc dû attendre deux heures dans l’avion… les esprits se sont alors échauffés et la police a même dû intervenir pour évacuer un passager qui ne voulait rien entendre».

C’est à ce moment précis que les hôtesses de l’air ont eu une idée lumineuse pour faire redescendre la tension. «David se trouvait avec son accordéon dans l’avion, car c’est son bijou et il ne voulait pas qu’il soit abîmé dans la soute», poursuit Filipe, 40 ans et résident de Roodt-sur-Syre, dans la commune de Betzdorf. «Elles lui ont alors demandé de détendre l’atmosphère avec son instrument. Il a un peu hésité, il était un peu gêné, et puis il s’est laissé aller. Pour le plus grand plaisir des passagers et même du pilote qui n’a pas hésité à le remercier au micro».

(fl/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires