Ultimate magazine theme for WordPress.

INTEMPERIES: le jardin 2 octobre inondé

13

Au jardin du 2 octobre, les hivernages se suivent et se ressemblent. Ainsi, comme l’année passée, l’espace culturel et ludique est depuis quelques jours sous les eaux. Engendrée par le blocage du canal d’évacuation des eaux, l’inondation affecte le fonctionnement de tous les services du jardin.

Restaurants, ateliers de sculpture, espaces  de jeux, … rien n’est pas épargné. La situation est telle que les objets les plus légers sont drainés par eaux. Bangaly Traoré, sculpteur, désemparé et presqu’en larmes, explique: « Je ne saurai, avec exactitude, dire ce qui provoque cette inondation. Mais il semble que c’est lier à une canalisation qui est bloquée. (…) on nous dit que l’hôtel ONOMO est construit sur cette canalisation qu’en conséquence, elle serait est bouchée.  Dans tous les cas, comme vous le constatez, quand il pleut, tous nos matériels artisanaux sont inondés, nous perdons beaucoup de nos objets d’œuvres d’arts, les peaux d’animaux surtout»

Sur les causes de l’inondation, un responsable s’exprimant sous couvert d’anonymat est plus catégorique. Selon lui, les constructions de ces dernières années autour du jardin n’ont pas tenu compte des besoins d’évacuation de ce dernier. Ainsi, l’édification de la cité de la  »Résidence 2000 » aurait bouché 4 des cinq évacuateurs du jardin. A cela s’ajoute le remblai qu’il y a eu au niveau de l’autoroute Fidel Castro, dans le cadre de l’aménagement de la voirie urbaine. Conséquence, le jardin a progressivement été transformé en une sorte de bas-fond et un réceptacle de toutes les eaux de la capitale. « Tous les caniveaux de Madina, de Coleah et Camayenne passent par le jardin», explique-t-il.


Et puisque la situation ne semble tant préoccuper les autorités au plus haut niveau, ce sont les travailleurs que la direction met à contribution, quand cela devient nécessaire pour curer les caniveaux et ainsi limiter les dégâts qui peuvent résulter.

Balla Yombouno

Print Friendly, PDF & Email
commentaires