Ultimate magazine theme for WordPress.

KALOUM: des élèves paralysent la circulation

7

Plusieurs  élèves des établissements publics et privés du centre-ville de Kaloum, accompagnés de certains jeunes du quartier,  ont manifesté, ce lundi 12 novembre 2018. Ils  réclamaient la reprise effective des cours avec le retour classe de leurs enseignants titulaires. Conséquence, dans plusieurs quartiers notamment ceux de Tombo et Boulbinet, les jeunes manifestants arpentaient les rues avant qu’ils ne soient dispersés à coup de gaz lacrymogènes par les forces de l’ordre déployés à l’occasion.

La manifestation a commencé à Boulbinet, où se situe la primature. Elle a embrasé le quartier Manquepas, ensuite Coronthie, avant  d’être dispersée. Mais bien avant, en particulier au quartier Coronthie justement, les élèves  protestataires avaient réussi à bloquer la circulation, quand les forces de l’ordre sont intervenues. Regroupés  au carrefour du  commissariat  central de police de Coronhtie,  ils   scandaient des slogans hostiles à la fois au chef de l’Etat mais aussi  aux autorités du système éducatif.

« Depuis le 3 octobre 2018, beaucoup d’entre nous ne vont pas à l’école à cause du manque d’enseignants titulaires. Les contractuels qui dispensent les cours ne sont pas à la hauteur. Donc, c’est pour toutes ces raisons que nous exprimons notre ras-le-bol à travers cette manifestation »,  a expliqué un élève  de la  TSS du lycée 2 octobre qui a préféré garder l’anonymat. Dans la foulée, il a demandé au gouvernement d’engager la reprise des négociations avec le SLECG pour  une sortie  de  crise.


Et c’est dans  ce climat de tension que sont intervenues les forces de l’ordre, faisant usage de gaz lacrymogènes,  pour  disperser les manifestants. Au point qu’au moment où nous mettions ces informations en ligne, la circulation avait repris pendant que les agents pourchassaient encore les jeunes manifestants dans les quartiers.

Balla Yombouno

628742308

Print Friendly, PDF & Email
commentaires