Ultimate magazine theme for WordPress.

KANKAN : la justice traque le gouverneur et le préfet!

88

Poursuivis pour inaction par des citoyens, le gouverneur de Kankan, Mohamed Gharé, le préfet Aziz Diop et le sous-préfet de Batè Nafadji,  Mamadi Souré n’ont pas répondu ce lundi  à la convocation du tribunal de première instance de la région. Ils sont accusés de passivité   lors du  litige domanial qui a opposé les districts de Salimoussaya et de Madina, le 20 mai dernier.

Au  tribunal de première instance de Kankan,  ce lundi matin, étaient attendus à la barre le gouverneur, Mohamed Gharé, le préfet Aziz Diop et le sous-prefet de Batè Nafadji. Constat : aucun d’entre eux ne s’est présenté au tribunal.

.« Le jour de ces affrontements, du matin jusqu’au soir, aucune de ces autorités ne s’est présentée et elles n’ont entrepris aucune disposition pour porter secours aux  différentes communautés », a déclaré  Me  Téninké, avocate des plaignants, totalement déçue de l’absence notoire des accusés.   Dans sa déclaration de circonstance, elle a attiré l’attention du public sur l’enjeu imminent de ce procès

Après avoir constaté pour la deuxième fois le vide créé par les autorités, le président du tribunal de première instance, Amadou Sagnane, a décidé d’accéder à la requête du procureur de la république, Abdoulaye Kabélé Bangoura qui, au nom du ministère public, a promis de tout mettre en œuvre pour les faire venir à la barre dans un délai fixe de 15 jours.


 « A cette date, si les dispositions ne sont pas prises pour que ces autorités se soumettent à la loi,  les gens sauront si la justice fait bien son travail ou pas », prévenu Me Tèninké.

 Il faut noter que le procès est reporté pour le 16 juillet 2018.

Cheick-Sékou BERTHE correspondant régional www.ledjely.com.

Contact : 620 008 985

Print Friendly, PDF & Email
commentaires