Ultimate magazine theme for WordPress.

Kosovo – Assassinat d’Oliver Ivanovic: 3 Serbes arrêtés

11

Trois Serbes du Kosovo ont été arrêtés vendredi, dans la ville divisée de Mitrovica (nord) dans l’enquête sur l’assassinat début 2018 d’un homme politique important, Oliver Ivanovic, a indiqué à l’AFP, la police kosovare. Ces arrestations ont été menées à l’aube par les forces spéciales de la police kosovare qui recherche un quatrième suspect.

Elle intervient très rarement dans la partie nord de Mitrovica, moitié serbe de cette ville où les tensions communautaires restent fortes près de vingt ans après le conflit entre forces de Belgrade et guérilla indépendantiste kosovare albanaise (1998-99).

«Je peux vous confirmer qu’une opération a eu lieu dans le nord de Mitrovica liée à l’assassinat d’Oliver Ivanovic. Quatre personnes ont été arrêtées, dont trois en liaison avec cette affaire», a déclaré à l’AFP Baki Kelani, le porte-parole de la police à Pristina. Le quatrième homme arrêté l’a été, car il tentait de s’interposer, a-t-on ajouté de même source.

Réputé modéré

Homme politique réputé modéré et considéré comme un des rares capables de bâtir des ponts entre minorité serbe et majorité kosovare albanaise, Oliver Ivanovic avait été abattu le 16 janvier 2018 devant son bureau dans un assassinat très professionnel. Il était un pourfendeur de la criminalité dans la partie serbe de la ville. Dans son entourage, beaucoup privilégient la piste d’un assassinat commandité par le milieu plus que d’un crime en relation avec les tensions communautaires.

Au moment de l’opération, des sirènes ont retenti à 6h10, méthode utilisée par le passé pour inciter la population serbe à descendre dans la rue. Mais il n’a été fait état d’aucun incident grave. C’est la première fois qu’est rendue publique une intervention des forces spéciales kosovares dans la zone urbaine de Mitrovica-nord, depuis qu’elle y avait arrêté, fin mars, un haut responsable de Serbie, entré sans autorisation sur le territoire du Kosovo.

Allégeance à Belgrade

Les quelque 120 000 Serbes du Kosovo, notamment ceux de Mitrovica-nord, offrent leur allégeance à Belgrade et refusent de reconnaître l’indépendance de cette ancienne province de Serbie, majoritairement peuplée d’Albanais.

À Belgrade, le président de Serbie, Aleksandar Vucic, a convoqué ses ministres de la Défense et de l’Intérieur ainsi que divers responsables policiers et militaires. L’opération de la police kosovare intervient dans un climat de forte tension entre Serbes et Albanais. Pristina taxe à 100% depuis cette semaine les produits importés de Serbie.

(L’essentiel/afp)

commentaires