Ultimate magazine theme for WordPress.

Le Suédois Docly lève 54 millions d’euros pour déployer sa télémédecine en Europe

17

Le montant

La start-up suédoise Docly, spécialisée dans la télémédecine, a bouclé un tour de table de 54 millions d’euros. Pour cette opération, la société a reçu le soutien d’ICA Gruppen, un retailler suédois. 

Le marché

Fondée en 2013 par Magnus Nyhlén, Docly développe une plateforme de consultations en ligne accessible depuis un ordinateur ou un smartphone. Sur celle-ci, les patients commencent par remplir un formulaire qui passe en revue les questions relatives à leurs symptômes. A partir des informations données par le patient, le dialogue se met en place avec le médecin. Le patient peut envoyer des messages et des photos au médecin pour permettre à ce dernier d’établir le diagnostic le plus précis possible. En fonction des premiers symptômes évoqués, le patient peut être amené à faire des tests dans un laboratoire. 

L’essentiel de la communication entre le professionnel de santé et le patient se fait par écrit et non en temps réel. Le médecin utilise une interface comportant une aide à la décision basée sur l’ensemble des données structurées collectées. Il peut aussi compléter ces données avec des photos, des appels vidéo, des résultats d’analyses et de radiologie pour aboutir à un diagnostic et choisir le traitement éventuel à prescrire. 

A ce jour, Docly revendique plus de 300 000 utilisateurs et plus de 140 médecins partenaires en Suède. La société nourrit des ambitions à l’échelle européenne. Dans ce cadre, la France apparaît comme une cible de choix. Et pour cause, les téléconsultations médicales seront remboursées par la Sécurité sociale dès ce samedi 15 septembre. Une autre start-up suédoise du secteur, Kry, a d’ailleurs choisi cette date pour se lancer sur le marché français sous le nom de Livi. 

Dans l’Hexagone, les start-up positionnées sur ce créneau ne manquent pas, à l’instar d’Hellocare, de Medicitus, Qare, de Feelae ou encore de Doctoconsult. Il faudra aussi compter sur les acteurs issus d’autres segments de l’e-santé dont certains réfléchissent déjà à se positionner dans le domaine des téléconsultations, comme Doctolib qui a des projets en la matière. Pour rappel, les téléconsultations seront facturées de la même façon que pour une consultation classique, soit 25 euros pour un généraliste et 30 euros pour un spécialiste.

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Docly d’accélérer son déploiement en Europe. La société suédoise va notamment lancer sa solution en France. Cet automne, la start-up va démarrer des expérimentations en région Provence-Alpes-Côte d’Azur et Auvergne-Rhône-Alpes pour tester la solution avec des médecins français et leurs représentants. 

Docly : les données clés

Fondateur : Magnus Nyhlén
Création : 2013
Siège social : Malmö (Suède)
Activité : télémédecine
Financement : 54 millions d’euros en septembre 2018

commentaires