Ultimate magazine theme for WordPress.

Les Toulousains d’EasyMile lèvent 6,5 millions d’euros pour accélérer dans les véhicules autonomes

15

Le montant

La startup toulousaine EasyMile, spécialisée dans les solutions de mobilité intelligentes et de technologie sans chauffeur, annonce une levée de 6,5 millions d’euros. Celle-ci a été réalisée par BpiFrance qui rejoint ainsi Alstom ou encore Continental parmi les investisseurs. En début d’année dernière, l’entreprise avait déjà levé 14 millions d’euros.

Le marché

Fondée en 2014 par Gilbert Gagnaire et Philippe Ligier, le siège social d’EasyMile se trouve à Toulouse mais la startup possède également des bureaux à Denver (États-Unis), Berlin, Melbourne et Singapour. L’entreprise propose des logiciels pour automatiser les plateformes de transport sans avoir recours à une infrastructure dédiée. La startup qui est donc spécialisée dans les systèmes autonomes dispose d’une forte expertise en robotique, intelligence artificielle et modélisation dynamique.

Ses clients sont des opérateurs de mobilité ou encore des constructeurs de véhicules à qui l’entreprise propose des solutions pour le transport de passagers ou de la logistique. EasyMile est notamment connue pour sa navette autonome EZ10, 100% électrique, capable de transporter jusqu’à 15 personnes et déployée, selon la startup, sur plus de 200 sites dans le monde. La technologie EasyMile permet également de rendre autonome toute base roulante en collaboration avec des partenaires industriels comme TLD (équipements aéroportuaires). L’entreprise a également noué des partenariats techniques et commerciaux avec Alstom et Continental.

EasyMile revendique plus de 210 projets de véhicules autonomes déployés et emploie plus de 150 personnes.

Les objectifs

Avec cette levée, EasyMile souhaite poursuivre son expansion en accélérant son développement technologique et commercial.

EasyMile, les données clés

Fondateurs: Gilbert Gagnaire, Philippe Ligier
Création: 2014
Siège social: Toulouse
Activité: conduite autonome
Effectifs: 150
Financement: 6,5 millions d’euros en septembre 2018

commentaires