Ultimate magazine theme for WordPress.

LOLA : les promesses du président n’ont pas suffi

36

Récemment, Alpha Condé était dans le sud du pays en général et Lola en particulier. Comme dans toutes les autres villes qu’il a traversées, il y a lancé des travaux routiers et renouvelé les promesses à l’endroit des populations. Eh bien, si les jeunes ne crachent pas sur les bonnes intentions du chef de l’Etat, encore moins sur les chantiers lancés, ils estiment cependant que ce n’est pas suffisant. Eu égard notamment aux nombreux défis que la ville affiche en matière d’infrastructures. En particulier, les jeunes de Lola pointent l’absence de place de martyrs. De même, ils s’alarment de l’état piteux de la maison des jeunes ou encore du manque d’eau potable. Ce à quoi vient s’ajouter, selon eux, les promesses dont ils se demandent si elles seront honorées.  

Les jeunes de Lola ont une idée précise des défis qui sont ceux de leur ville. A notre correspondant régional qui a sollicité leurs impressions après le passage du président de la République, ils ont ainsi confié leurs problèmes : chômage des jeunes, absence de place de martyrs, la maison des jeunes en ruine ou encore le manque d’eau potable.  Insistant sur la nécessité de la maison des jeunes, Aboubacar Sidiki Condé, un d’entre eux, rappelle que « le centre culturel de Lola date de l’époque coloniale. Il n’y a pas de maison de jeunes digne de nom. Le bâtiment qui est là date du temps colonial et depuis, il n’a pas connu de rénovation ». Or, poursuit-il, « si la maison des jeunes est équipée, elle peut servir de lieu de retrouvaille des jeunes pour discuter de leurs problèmes. Mais aujourd’hui, ce lieu est devenu le nid des fous, il n’y a rien dedans pour l’émancipation des jeunes. Pour faire des prestations artistiques, les jeunes utilisent les rues. Toute chose qui n’est pas normale ». En conséquence, il met en garde : « nous demandons aux autorités de faire face à cette maison des jeunes avant qu’il ne soit trop tard ».

   Un fou ayant élu domicile dans l’enceinte de                 la Maison des jeunes de Lola

De son côté, Mory Fofana, activiste de la société civile s’en prend plus directement Alpha Condé qu’il invite à lier l’acte à la parole.  « La population de Lola a réservé un accueil chaleureux au président Alpha Condé lors de sa dernière visite. Pendant son discours, il a évoqué les souffrances des jeunes et des femmes. C’est bien en soi. Mais il faut que le professeur Alpha Condé lie la parole à l’acte », suggère-t-il.  Appliquant certaines promesses des dirigeants à la problématique de l’emploi des jeunes, il fait remarquer : « souvent, on parle de l’emploi jeune, mais en réalité il n’y a même d’opportunité d’emploi. Or, pour évoquer le sujet d’emploi jeune, il faut d’abord créer des opportunités car l’emploi se cherche quand il y a opportunité d’emploi ».


Mais il n’y pas que les jeunes qui attendent de voir certaines promesses du chef de l’Etat se concrétiser. De la part du président de la République, les femmes de Lola aussi dénoncent des engagements qui tardent à être traduits sur le terrain. « Chaque fois, ce sont des promesses. Du genre ‘’je vais débloquer telle somme pour les femmes’’.  Toujours, le même slogan ! Mais on ne voit rien », dénonce ainsi Fatoumata Soumaoro.

Niouma Lazare Kamano correspondant régional pour ledjely.com

Contact : 622783505   

Print Friendly, PDF & Email
commentaires