Ultimate magazine theme for WordPress.

Macron et l’emploi – «C’est comme si j’avais pris une claque»

14

«C’est comme si j’avais pris une claque»: Jonathan n’a pas vraiment aimé que le président français lui dise qu’il n’avait qu’à «traverser la rue» pour trouver un emploi. L’expression a d’ailleurs fait le buzz et inspiré les internautes et les journalistes (voir ci-dessous). «Ça m’a blessé, c’est pas la réponse que j’attendais», a confié Jonathan, au micro de BFM TV. «Emmanuel Macron n’est pas du tout dans la réalité, il est à côté de la plaque, il est encore dans le monde des bisounours».

Le président français avait invité le jeune homme à aller frapper aux portes de la restauration, notamment dans le quartier de Montparnasse. «J’avais envie de lui dire “venez avec moi chercher du boulot”», a-t-il dit au micro d’Europe 1. «Qu’il m’accompagne jusqu’à Montparnasse. Je vais faire l’essai dans la semaine voir si c’est vraiment vrai et on verra par la suite», conclut celui qui se reçoit «des lettres et des lettres de refus». «Chaque matin, je me dis pourquoi je me lève à 6h pour aller chercher du travail alors que je connais déjà la réponse».

Sa situation pourrait toutefois se débloquer grâce à ce petit épisode médiatique: le président de la Fédération nationale des producteurs de l’horticulture et des pépinières (FNPHP) – domaine de formation du jeune homme – a indiqué lundi à France Info avoir reçu de nombreuses offres d’emploi pour Jonathan: «On s’est transformé en Pôle emploi! Donc, on appelle ce jeune chômeur à se mettre en contact avec nous».

(mc/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires