Ultimate magazine theme for WordPress.

Mali : Amadou Koufa, le visage peul d’Al-Qaïda

15

Dans une vidéo publiée le 8 novembre, le prédicateur malien radicalisé Amadou Diallo, dit Koufa, appelle au jihad de Dakar à Lagos.


Comme d’habitude, la mise en scène n’a rien de très original et vise surtout à donner le moins d’indices possible sur leur localisation. Un drap couleur treillis est tendu derrière eux, tandis qu’ils font face à la caméra. Sur cette nouvelle vidéo de propagande de près de douze minutes, publiée le 8 novembre mais enregistrée en septembre, durant le mois sacré de Muharram, le premier de l’année musulmane, les trois principaux chefs du Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM) apparaissent : l’Algérien Djamel Okacha, dit Yahya Abou al-Hammam, et les Maliens Iyad Ag Ghaly et Amadou Koufa. Toujours bien vivants et ensemble, alors que les services de renseignements occidentaux et sahéliens sont à leurs trousses 24 heures sur 24.

Pour la première fois, ce n’est pas leur grand chef, Iyad Ag Ghaly, ni son adjoint, Djamel Okacha, qui prennent la parole, mais Amadou Koufa. Voilà des mois que ce prédicateur peul radicalisé, chef de la katiba Macina d’Ansar Eddine, n’avait plus donné signe de vie. Turban noir, petite barbe poivre et sel, le natif de la région de Mopti s’exprime en fulfulde et s’adresse à ses « frères » peuls au nom de « l’émir » Iyad Ag  Ghaly – que certaines sources donnent par ailleurs de plus en plus affaibli.

commentaires