Ultimate magazine theme for WordPress.

MALI/SEYDOU DIAWARA: «Nous voulons le développement de l’Afrique par les Africains »

6

Après cinq ans dans l’opposition malienne, Seydou Diawara, président du Parti Lumière pour l’Afrique (PLA) a décidé de rejoindre la mouvance présidentielle, au côte d’IBK. Le surnommé ‘‘Martin Luther King’’ a même apporté son soutien au chef de l’Etat malien, Ibrahima Boubacar Keita lors de la dernière présidentielle. Pourquoi ? Il répond aux questions de notre reporter qui lui a tendu le micro d’un passage qu’il a récemment effectué à Conakry.

Ledjely.com : Vu que vous êtes encore jeune, on aurait pu penser que vous choisiriez une autre option que la politique. Du coup, dites-nous pourquoi votre choix?

 Seydou Diawara : Nous sommes un groupe de jeunes qui nous soucions de l’Afrique et particulièrement du Mali. Nous voulons que notre parti soit un parti panafricain car, nous voulons que le développement de l’Afrique soit opéré par les Africains eux-mêmes et singulièrement par les jeunes. Et je pense qu’il faut qu’on ait des jeunes valables, compétents, et capables de faire décoller l’Afrique. C’est dans cette vision que nous avons décidé de mettre en place le Parti Lumière pour l’Afrique, qui va s’étendre par la suite sur le reste du continent.

Quelle sera votre priorité si toutefois vous  accédez au pouvoir ?

Dans nos perspectives de gouvernance, nous comptons promouvoir une nouvelle forme de collaboration entre nous et nos pays colonisateurs. Nous allons repartir sur de nouvelles bases tout en faisant valoir les compétences que l’Afrique possède avec l’arrivée des jeunes dans l’arène politique. L’autre facteur c’est de ramener une dynamique administrative au Mali en  priorisant les compétences et la promotion des jeunes et des femmes.


Vous étiez dans l’opposition, aujourd’hui, vous êtes  avec le président IBK. Pourquoi ?

Lorsque nous avons créé notre parti, on a décidé de nous joindre aux opposants pour mieux comprendre la politique et savoir comment est-ce qu’elle évolue. Aujourd’hui, nous estimons que nous avons suffisamment eu le temps d’étudier la donne. Nous avons accepté de  partir avec la mouvance présidentielle parce que nous avons des solutions à apporter sur l’échiquier politique, sur le développement local, et nous voulons apporter notre part de contribution en tant que jeune du Mali. Maintenant que nous connaissons le problème des Maliens, nous sommes en mesure d’apporter des solutions très concrètes.

Propos recueilli par Ibrahima Kindi BARRY

Print Friendly, PDF & Email
commentaires