Ultimate magazine theme for WordPress.

Michael Jackson – La pédophilie présumée du roi de la pop ressurgit

74

Les héritiers de Michael Jackson ont qualifié jeudi de «scandaleux et pathétique» un nouveau documentaire accusant le chanteur défunt d’agressions sexuelles sur deux enfants. «Leaving Neverland», qui doit être présenté au festival du film de Sundance à la fin du mois, retrace l’histoire de deux trentenaires qui assurent avoir été victimes d’abus sexuels de la part du roi de la pop lorsqu’ils étaient âgés de 7 et 10 ans.

«Voilà encore une œuvre extravagante, une tentative scandaleuse et pathétique d’exploiter et de tirer profit de Michael Jackson», ont dénoncé les héritiers du chanteur dans un communiqué diffusé par différents médias américains.

«De vieilles allégations infondées»

Ce «prétendu» documentaire est «juste une réédition de vieilles allégations infondées. Il serait surprenant qu’un quelconque réalisateur digne de ce nom soit impliqué dans un tel projet», poursuit le texte. Le documentaire, qui tire son nom du ranch fantasmagorique construit par l’artiste en Californie, a été réalisé par Dan Reed. Ce dernier a déjà signé plusieurs documentaires, dont un consacré aux attentats meurtriers contre la rédaction de Charlie Hebdo, à Paris en 2015.

Les producteurs de «Leaving Neverland» ont confirmé au magazine spécialisé Rolling Stone que les deux hommes accusant Michael Jackson sont le chorégraphe Wade Robson, qui a porté plainte en 2013 contre le défunt chanteur, et James Safechuck, qui avait poursuivi les héritiers de Michael Jackson. Les deux procédures ont été rejetées en 2017.

Dormir avec des petits garçons

Dan Reed assure toutefois prendre ces accusations au sérieux. «S’il y a bien une chose que nous avons apprise, c’est que les abus sexuels sont complexes et qu’on doit entendre la voix des victimes», a-t-il dit dans un communiqué. «Il a fallu beaucoup de courage à ces deux hommes pour dire leur histoire, et je n’ai aucun doute sur leur crédibilité».

Michael Jackson est mort le 25 juin 2009 d’une surdose médicamenteuse. Le chanteur, qui avait raconté dans un documentaire aimer dormir – en toute innocence selon lui – avec des petits garçons, a été à plusieurs reprises accusé d’actes pédophiles. En 1993, un adolescent de 13 ans avait porté plainte pour attouchements. L’affaire s’était réglée à l’amiable contre 15 millions de dollars. En 2005, Michael Jackson était passé en jugement pour des abus commis sur un autre mineur, mais avait été acquitté.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires