Ultimate magazine theme for WordPress.

MINE/BAUXITE : C’est parti pour l’exploitation de bel air !

3

L’exploitation de la mine de bauxite de Bel Air a été lancée ce vendredi 30 novembre 2018 par le Président de la République, Alpha Condé.  Les habitants de la localité, les autorités locales, gouvernementales et institutionnelles et deux diplomates respectivement de la Grande Bretagne et des Etats-Unis étaient mobilisés pour la circonstance.

Ce vendredi, il est 9 heures quand les hôtes commencent à rallier le port minéralier situé à quelques kilomètres de Koundindé. Sur place, drapées dans leur uniforme de circonstance ou non, les femmes chantent et dansent au rythme des folklores du terroir.  Puis, l’animateur enchaine avec les tubes du moment.  Au milieu des trois grandes tentes installées à l’occasion et sous le regard intéressé des convives qu’elles abritent, la compétition est féroce entre travailleurs et villageois improvisés en danseurs de circonstance.

C’est dans cette ambiance bon enfant qu’arrive le chef de l’Etat, accompagné du ministre des Mines et de la Géologie, Aboulaye Magassouba, des cadres de présidence de la république et des diplomates.

 « C’est un privilège pour nous 18 mois après le lancement de construction de la mine de Bel Air Mining de vous accueillir pour célébrer ensemble l’inauguration officielle de la phase de production », déclare Mme le préfet, Aissata Sacko, dans son discours de bienvenue.  Pour elle, l’évènement marque un moment clé dans la vie du projet et passe pour une étape cruciale dans le processus de développement de la préfecture de Boffa, longtemps restées l’une des poches de pauvreté du pays.

Quoiqu’il y ait eu quelques soubresauts tout au début de la cohabitation entre la société est les communautés environnantes.  Un court moment de malentendu que Mme le préfet explique par le fait que c’était la première fois que les « communautés étaient confrontées aux opérations minières ». D’ailleurs, depuis, poursuit-elle, « ces différents soubresauts ont été toujours résolus par le dialogue grâce à l’implication des autorités régionales, préfectorales et communales ».


Tout de même, elle se réjouit: « pendant ces mois de cohabitation, nos communautés ont bénéficié d’un appui conséquent de la part de Bel Air Mining. Dans le cadre de l’emploi local, selon les statiques à notre disposition, 47% de l’effectif total de toutes les sociétés viennent de la préfecture de Boffa, soient 616 personnes sur 1307 employés», précise-t-elle.

Au nom du président de la République, Mariama Aribot, conseillère à la présidence, a félicité les populations de Boffa pour l’accueil réservé au chef de l’Etat et les invité à oeuvrer dans le sens de l’instauration et de la préservation d’un climat serein favorable au développement du pays.

Pour sa part, le ministre des Mines et de la Géologie, Abdoulaye Magassouba, indique que la société Bel Air Mining a, au cours des travaux de réalisation, construit un port dédié, une zone de chargement, des infrastructures d’exportation, une route de transport de 25 km, ainsi qu’une base-vie entièrement fonctionnelle.  Plus loin, il se réjouit que le pays occupe dorénavant une place de choix dans le concert des grandes nations minières.

A noter que la société Alufer Mining est une société indépendante d’exploitation et de développement qui détient d’importants gisements en Guinée dont notamment la mine de Bel Air Mining, située à 15 km de la côte, près de la péninsule de Cap Verra, à 120 km au nord de Conakry et dotée de plus de 146 millions de tonnes de bauxite réhydratée à faible teneur en silice.

Gilles Mory Condé, envoyé spécial

Print Friendly, PDF & Email
commentaires